Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Exposition

La Somme censure une exposition de dessins pour adultes

Publié le 31/05/2010 • Par Guillaume Roussange • dans : Régions

Le président du conseil général de la Somme censure une exposition de dessins au motif que les dessins exposés véhiculeraient une «image dégradante de la femme».

Christian Manable, le président (PS) du conseil général de la Somme, a décidé d’annuler l’exposition de dessins intitulée «Pour adultes seulement : quand les illustrateurs de jeunesse dessinent pour les grands». L’exposition, prévue pour se tenir à la bibliothèque départementale d’Amiens jusqu’au 19 juillet, devait mettre en scène une soixantaine d’œuvres érotiques, réalisées par vingt-six dessinateurs célèbres tels que Lionel Koechlin ou Bruno Heitz. Une décision que le président de l’assemblée départementale a justifiée en arguant de « l’image dégradante de la femme » véhiculée par certains des dessins :

J’ai, en effet, annulé – et si l’on veut employer ce mot, censuré – cette exposition

C’est en pleine conscience que j’ai pris cette décision. Je refuse que la collectivité départementale soutienne une telle approche de la sexualité, qui me semble opposée à nos valeurs d’émancipation», a déclaré Christian Manable.

Erotisme chaste et malicieux
Dans un communiqué, la Ligue des Droits de l’Homme, via l’observatoire de la liberté de création, a dénoncé cette annulation, à dix jours seulement de l’inauguration : «Cette exposition était d’un érotisme chaste et malicieux (…). Il appartient au public de juger l’exposition, et les élus doivent laisser le public accéder librement aux œuvres. Le rôle des politiques est aussi de tenir les engagements pris. L’Observatoire de la liberté de création demande au conseil général de la Somme de revenir sans délais sur sa décision ridicule, et exige que cette exposition puisse ouvrir comme prévu et que son catalogue soit imprimé».

Expliquant «comprendre que certains artistes soient choqués de cette décision tardive», Christian Manable a toutefois affirmé qu’il maintiendrait sa «ferme opposition à un contenu qui, par bien des aspects, est contraire aux valeurs de respect de la personne que la majorité de gauche départementale entend porter».

6 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La Somme censure une exposition de dessins pour adultes

Votre e-mail ne sera pas publié

gg912

01/06/2010 04h30

En 1968 les étudiants écivaient sur les murs de la capitale « A bas la censure »…. plus de 40 ans après, elle est, malheureusement, toujours là !!!

autimse

01/06/2010 06h32

quand censurera t on ces politicards qui nous renvoient au quotidien une image dégradée de nous même

vinoliane

03/06/2010 08h18

Bêtise et censure vont de pair!

colargol

04/06/2010 11h43

Il faudrait qu’on envoie aux élus des oeuvres d’Egon Schiele, par exemple. Au début du XXème, on envoyait des génies de l’expressionisme en prison…

Pierre

07/06/2010 09h00

Comme d’habitude, il y a des insultes pour ceux qui ont le courage de leurs opinions. Bravo à ce député qui ne veut pas utiliser ainsi l’argent public.
Comme vous le soulignez, la censure n’est plus. Que les amateurs du genre se prennent donc par la main et organisent leur expo dans un lieu privé, avec des fonds privés, s’ils aiment le genre. Personne ne les enverra en prison…

JRM80

18/06/2010 11h25

Commentaires ridicules…
Ce n’est pas de la censure si cette exposition relève de la dégradation de l’image de la femme !
Bravo Mr le Président !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X