Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

Centre. L’agglomération de Tours se cherche une taille critique

Publié le 08/07/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

La communauté d’agglomération Tour(s)plus (Indre-et-Loire) adoptera le 10 juillet le principe de son élargissement de 14 à 19 communes.

L’agglomération veut en effet «élargir le cercle de famille» comme l’a revendiqué Jean Germain, maire de Tours et président de l’agglomération. Le premier grand mouvement interviendra le 1er janvier 2010 avec l’intégration de la communauté de communes la Confluence. À l’initiative de Ballan-Miré (6.000 habitants) les cinq communes de cette communauté de 12.000 habitants ont en effet décidé de rejoindre l’agglomération de Tours.

L’agglomération passera ainsi à 19 communes avec plus de 280.000 habitants. Mais Jean Germain veut aller au-delà et souhaite intégrer d’autres communes comme Rochecorbon, Parçay-Meslay et Chanceaux-sur-Choisille, parties intégrantes de la communauté de commune du Vouvrillon qui connaît des difficultés.
Ces communes pourraient joindre dés 2011 Tour(s)plus qui souhaite également attirer une autre municipalité, La-Ville-aux-Dames, dont le maire estime pourtant que «ce n’est pas d’actualité».

23 communes
Au total, l’agglomération pourrait regrouper 23 communes et près de 300.0000 habitants soit la moitié de la population départementale. Jean Germain souhaite aller vite afin que les contours définitifs de l’agglomération soient établis avant la réforme territoriale.

«L’heure est venue de dire, explique-t-il quelles limites nous nous fixons, nous ne voulons pas être une éponge aux contours flous». Pour autant le président réfute une ambition «impérialiste» : «il y a un seuil au-delà duquel nous ne pouvons aller car plus on est nombreux, plus les choses sont difficiles.»

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Centre. L’agglomération de Tours se cherche une taille critique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X