Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fiscalité locale

Taxes ménages : augmenter les taux ou réduire les abattements ?

Publié le 14/09/2015 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

Fotolia_87573872_XS
Richard Villalon Fotolia
Face à la baisse de leurs recettes et à la difficulté politique d'agir sur les taux, certaines communes revoient leur stratégie d’abattements et d’exonérations en matière de fiscalité locale. Malgré des retombées équivalentes, l’arbitrage entre une hausse des taux ou une réduction des abattements reste néanmoins délicat.

En matière de fiscalité, des marges de manœuvre existent en dehors de celles liées à la hausse des taux. De fait, les divers abattements possibles étant pour la plupart facultatifs (à l’exception de l’abattement de taxe d’habitation sur la résidence principale pour charge de famille), la collectivité peut les supprimer ou les ajuster comme bon lui semble, à condition, toutefois, de faire voter la délibération avant la fin septembre de l’année précédant l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions (soit avant le 30 septembre 2015 pour l’année 2016).

Il convient aussi de savoir les justifier. « Les communes qui pratiquent par exemple l’abattement général à la base (AGB) de taxe d’habitation (TH) pour les résidences principales, en appliquant soit le régime commun (15 %) soit un forfait (supérieur à 15 %), peuvent mettre en avant leur générosité par rapport aux autres villes, puisque la moitié des communes l’a déjà supprimé », souligne Marc Debomy, directeur du cabinet Fiscalité & ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Taxes ménages : augmenter les taux ou réduire les abattements ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X