Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[Opinion] Management

Un nouvel horizon pour le concours d’administrateur

Publié le 15/09/2015 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions, Toute l'actu RH

Nicole Belloubet, Jacques Marsaud, Valérie Chatel, Véronique Robitaillie, Yves Durufle, Pierre Laplane, Florence Peleau-Labigne

présidents du jury entre 2009 et 2015

Les fonctions que les administrateurs territoriaux sont amenés à exercer se caractérisent par une forte dimension managériale et prospective, dans un environnement complexe et incertain. Nous nous attachons à attirer des candidats capables d’agir aux côtés des élus. Ils doivent être force de propositions, s’adapter aux évolutions du moment, exprimer une sincérité personnelle dans leurs relations humaines et établir des rapports de confiance avec leurs collaborateurs. Il n’y a pas de modèle d’administrateur car, ce dont les collectivités ont besoin, c’est de diversité, dans l’origine comme dans les parcours des candidats.

Il faut que la haute fonction publique territoriale encourage les candidats à saisir les opportunités de prise de responsabilité, afin de favoriser la vitalité et le renouvellement dont a besoin le service public local pour rester en phase avec les évolutions sociétales.

Haut niveau d’exigence

Qui veut intégrer de hautes responsabilités dans la fonction publique territoriale doit aussi comprendre la spécificité du travail avec les élus et du contact avec les publics, tous les publics. L’adaptabilité, le sens pratique, l’ouverture d’esprit, la curiosité et l’agilité intellectuelle, l’audace et la capacité d’innovation sont les principales qualités recherchées. Le concours d’administrateur a, et doit, préserver un haut niveau d’exigence et sélectionner les candidats les plus aptes à bénéficier pleinement de la formation de 18 mois à l’Institut national des études territoriales.

La perspective de faire évoluer les épreuves orales pour centrer les échanges sur la motivation, le projet professionnel et les aptitudes relationnelles des candidats va dans le sens recherché par les collectivités. Les candidats doivent en effet pouvoir exprimer leur capacité d’entraînement, leur écoute respectueuse et bienveillante des autres, leur aptitude à argumenter et à soutenir des positions personnelles, à persuader et à susciter des dynamiques collectives.

Il faut rappeler que les collectivités territoriales préfinancent la formation des cadres supérieurs par leur cotisation au CNFPT : il est donc légitime qu’elles trouvent, dans ces futurs administrateurs, les collaborateurs efficaces dont elles ont besoin.

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un nouvel horizon pour le concours d’administrateur

Votre e-mail ne sera pas publié

choplin

16/09/2015 08h47

Au regard de la représentativité socio professionnelle des administrateurs ( quasi absence des enfants d’ouvriers, surprésentation des cadres , mixité ethnique et sexuelle) , il semble que les critères de sélection du concours et de l’examen professionnel ne permettent pas d’intégrer la pluralité des profils et parcours professionnels. Les cadres investis sur leur mission au service des usagers, mobiles dans leur fonction ont rarement la disponibilité pour préparer ces épreuves qui favorisent les mêmes profils et ne correspondent pas à l’agilité revendiquée.

Albert

17/09/2015 10h25

« L’adaptabilité, le sens pratique, l’ouverture d’esprit, la curiosité et l’agilité intellectuelle, l’audace et la capacité d’innovation sont les principales qualités recherchées ». sur ce point tout le monde est d’accord.
maintenant a-t-on le temps de préparer le concours en continuant ses activités professionnelles? hélas non, cela demande des mois de préparation, voire un an, encadré par des professeurs motivés pour atteindre « l’adaptabilité, le sens pratique,… »
ce que l’on demande à nos administrateurs, c’est d’être à l’écoute et d’arrêter pour certain et certaine de trop se prendre au sérieux. une équipe efficace est une équipe ou les trois catégories de personnel sont représentées, se respectant mutuellement.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X