Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] e-administration

Le cloud, outil incontournable des collectivités

Publié le 14/09/2015 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Gilles Moutet

Gilles Moutet

président, egov-Solutions

Tout en évitant les doublons, la loi « Notre » encourage les communes et les intercommunalités à mutualiser leurs services pour proposer des services publics efficaces. Les services numériques en font évidemment partie. Le cloud devient ainsi une ardente obligation pour les collectivités locales, pour plusieurs raisons.

On ne peut pas continuer à faire plus de 36 000 fois la même chose dans les territoires. Chaque collectivité ne doit plus, aujourd’hui, produire sa propre énergie informatique, de même qu’il serait absurde pour elle de produire sa propre énergie électrique. Et pourtant, la tentation est grande, pour les collectivités, de se doter d’infrastructures de télécommunications, de capacités de stockage d’information, de puissance de traitement et de logiciels d’application. Un exemple, réel, démontrant l’absurdité de ces démarches individualistes : deux communes de moins de 150 habitants, ayant la même secrétaire de mairie à temps partiel, utilisent deux logiciels de comptabilité… incompatibles !

Maîtriser le cloud dans toutes ses composantes

Les énergies informatiques peuvent être aujourd’hui partagées, et le cloud le permet. Les logiciels peuvent être utilisés comme services « loués » : il s’agit des SAAS (Software as a Service, logiciel en tant que service), accessibles sur le cloud. Les performances des clouds sont en phase avec les progrès exponentiels des technologies, et les niveaux de sécurité sont démontrés et assurés par contrat. La confidentialité, crainte majeure et légitime exprimée par les collectivités, aussi. Enfin, il existe une offre française de clouds.

Le cloud se présente donc, à terme, comme une offre incontournable que les élus, les directeurs généraux des services et les directeurs des systèmes d’information doivent connaître et maîtriser dans ses différentes composantes (technique, sécurité, juridique). L’Etat a déjà donné l’exemple en choisissant un cloud ou en mutualisant ses réseaux de télécoms, avec le Réseau interministériel de l’Etat (RIE). Le cloud n’est pas une chimère : des collectivités y ont déjà recours et proposent des services, comme la plateforme E-bourgogne et ses quelque 1 300 organismes publics adhérents, qu’eGOV-Solutions a accompagnée, depuis l’étude préalable jusqu’au dialogue compétitif.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le cloud, outil incontournable des collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

collopa

16/09/2015 02h45

Oui le Cloud est une alternative efficace et peut être une alternative économique pour les collectivités locales et régionales. Néanmoins, une forte connaissance des outils informatiques et des restrictions offertes par le Cloud sont à mentionner.
1- La majorité des fournisseurs sont d’origine USA ou affiliés et donc sont soumis à la loi d’exception qui doit que toutes entreprises américaines ou ayant un bureau (ou centre de service) sur le territoire des USA doit fournir toutes les données qu’elle a en stock à toute agence fédérale Américaine.
2- Alors que l’on peut stocker des données cryptées pour en assurer l’anonymité, il n’en est pas de même dès lors que l’on utilise les services annexes proposés comme SAAS.
3- La maintenance des données et le service au client sont encore très peu performants et sans commune mesure avec le niveau d’aide que demande une administration qui ne possède pas d’informaticiens chevronnées.
4- Dans le où des administrations voudraient s’y intéresser, il est aussi à envisager d’y adjoindre le service de stockage et de récupération des données pour les PMEs. En effet ces dernières ont un besoin qui ne cessera d’augmenté et dont l’activité est présentement bridée par manque de stockage performant et de service de récupération de données sur des plateformes portables lorsque chez un client.
5-Là encore les collectivités locales et régionales doivent se mutualiser pour utiliser leur poids commun pour négocier en faveur des PMEs.
6- Mais avant tout il faut mettre ne place le réseau haut débit adéquate. Il ne sert à rien d’avoir une lance d’incendie de gros diamètre si à la source l’eau vient par un goutte à goutte!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X