Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Sport

Quelles sont les mesures envisagées pour clarifier et optimiser le financement du sport au niveau territorial ?

Publié le 25/09/2015 • Par Ugo Chauvin • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Le sport est une compétence partagée entre l’État, les collectivités territoriales, le mouvement sportif et les acteurs sociaux et économiques (article L. 100-2 du Code du sport). Pour l’État, le centre national pour le développement du sport (CNDS), établissement public national sous tutelle ministérielle, reste le financeur du sport pour tous au niveau territorial. Il est représenté dans chaque région par un délégué territorial qui est le préfet de région. La modification du périmètre de certaines régions par la loi n° 2015-29 du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral n’a pas d’impact direct sur cette organisation. Les efforts engagés depuis trois ans ont permis de repositionner le sport pour tous au cœur des interventions du CNDS. Un plan de redressement financier a été mis en œuvre, depuis 2012, afin de retrouver une trajectoire budgétaire qui sécurise ses engagements.

Dans ce cadre, le conseil d’administration de l’établissement, lors de sa réunion du 19 novembre 2014, a fixé les priorités d’intervention pour l’année 2015 en étroite concertation avec le mouvement sportif et les collectivités locales, qui ont voté à l’unanimité ces orientations.

S’agissant des crédits destinés aux associations sportives, ce sont 128 M€ d’aides qui sont répartis par les délégués territoriaux de l’établissement (préfets de région). Cet accompagnement ne vise pas à soutenir le fonctionnement quotidien de ces structures. Il s’agit d’apporter un appui renforcé aux initiatives associatives en faveur de la réduction des inégalités d’accès à la pratique sportive (notamment en favorisant la diversité d’une offre d’activités physiques et sportives de qualité), aux projets de développement du sport comme facteur de santé publique et à la professionnalisation du mouvement sportif. Pour la mise en œuvre de ces priorités, les délégués territoriaux du CNDS s’appuient notamment sur les têtes de réseau régionales qui ont pour mission de définir des plans de développement territorialisés (associant les comités départementaux et les clubs) sur la durée d’une olympiade.

Ces projets de discipline favorisent la lisibilité de la déclinaison territoriale du projet fédéral. Ils renforcent la cohérence des interventions des organes déconcentrés de chaque discipline et permettent une action concertée, collaborative et efficace des acteurs des trois niveaux (régional, départemental et local) en faveur des priorités citées précédemment. Cet ensemble de mesures a donc pour objectif d’optimiser le fonctionnement, les moyens d’intervention de l’établissement et l’impact de ses concours au bénéfice du développement du sport pour tous. Il s’agit particulièrement d’apporter un soutien plus efficient et plus lisible aux associations sportives mobilisées sur la réduction des inégalités d’accès à la pratique sportive.

Enfin, en mars dernier, le comité Interministériel « Égalité et Citoyenneté » (CIEC) présidé par le Premier ministre a abouti sur des propositions concrètes, notamment en matière de sport. Ces mesures prévues pour 2015, 2016 et 2017 ont été accompagnées dès le printemps 2015 par des crédits supplémentaires alloués au CNDS (part nationale et territoriale), destinés à l’aide à l’emploi et au soutien aux associations, à hauteur de 3,7 millions d’euros, répartis au niveau régional.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quelles sont les mesures envisagées pour clarifier et optimiser le financement du sport au niveau territorial ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X