En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

1

Commentaire

Réagir
Imprimer

Intercommunalité

La communauté de communes du Saulnois, en Moselle, en crise

Publié le • Par • dans : Régions

Imprimer

1

Commentaire

Réagir

Le 31 mai 2010, le conseil de communauté se réunira dans un climat de tension. La fronde menée par le maire de Dieuze depuis l’annonce, en 2008, du départ de son régiment s’est radicalisée.

 

Le prochain conseil communautaire de la communauté de communes du Saulnois (CCS) (cinq cantons – 128 communes) qui se tiendra le 31 mai 2010, portant sur l’examen des comptes, s’annonce agité. Les représentants de 19 communes du canton de Dieuze et de 11 communes du canton d’Albestroff, qui ont annoncé dès 2009 leur volonté de quitter l’intercommunalité, ont saisi la cour régionale des comptes afin qu’elle épluche les comptes de la CCS.
A la tête de la rebellion, Fernand Lormant, maire UMP de Dieuze et vice-président du conseil général de la Moselle, qui a déjà fait parler de lui en 2008 en proclamant la démission de tous conseils municipaux du secteur suite au départ annoncé du 13ème régiment de Dragons parachutistes de sa commune. En filigrane reparaît son opposition avec Philippe Leroy, sénateur UMP et président du conseil général.
L’édile dieuzois reproche notamment à Philippe Leroy, dont le fief, Vic-sur-Seille, est l’un des cinq cantons de la CCS, de ne pas l’avoir soutenu dans ses actions lors des annonces de restructurations militaires et vouloir tirer un profit politique des compensations prévues. Pour contrer la fronde, Roland Geis, le président élu en 2008 de la CCS, a d’ores et déjà annoncé la présence du percepteur et le projet de commanditer un audit sur le fonctionnement de l’intercommunalité depuis sa création, en 1997.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Eco-Emballages lance le second appel à candidatures sur « l’extension des consignes de tri »

Huit à dix millions d’habitants vont rejoindre les 3,7 millions de pionniers qui trient déjà l’ensemble des emballages plastiques – et non plus les seuls bouteilles et flacons rigides. L’extension de la collecte aux plastiques souples ira de pair avec la ...

Unir ses forces pour s’adapter à la rupture financière

A l’initiative de l’Assemblée des communautés de France (ADCF) et de l’université Paris-Est-Créteil, un réseau d’acteurs pluridisciplinaires spécialistes des finances locales vient d’être créé. Sa mission : mobiliser toutes les ressources, notamment ...

Violences faites aux femmes : le gouvernement s'attaque à la formation des professionnels

A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, ce 25 novembre, le gouvernement fixe les nouvelles priorités de son 4ème plan interministériel (2014-2016). Au cœur de ses préoccupations : la mise en place d'outils de formation ...

Dans la haute fonction publique, beaucoup d'hommes ont une "femme exceptionnelle"

Dans la haute fonction publique, concilier vie privée et vie professionnelle "reste un problème essentiellement féminin", beaucoup d'hommes ayant une "femme exceptionnelle" au service de leur carrière, relève une étude publiée mercredi 26 novembre 2014. ...

Imprimer

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Démocratie localeFinances localesIntercommunalité

Régions Lorrainemoselle

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. michel 04/12/2010, 20h34

    le maire de dieuze a RAISON de se retirer de la communauté des communes du saulnois vu comment ça travaille dans cette boite les dirigeants ne vaut rien,ils sont juste bon a toucher la paye,pas a s'occuper intelligemment de leur employés comme c'est le cas actuellement

    OUI MONISIEUR FORMAND RETIREZ-VOUS LE LA COMMUNAUTE DES COMMUNES DU SAULNOIS,ne vous laissez pas faire réagissez

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.