Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

La communauté de communes du Saulnois, en Moselle, en crise

Publié le 27/05/2010 • Par Audrey Reinhardt • dans : Régions

Le 31 mai 2010, le conseil de communauté se réunira dans un climat de tension. La fronde menée par le maire de Dieuze depuis l’annonce, en 2008, du départ de son régiment s’est radicalisée.

Le prochain conseil communautaire de la communauté de communes du Saulnois (CCS) (cinq cantons – 128 communes) qui se tiendra le 31 mai 2010, portant sur l’examen des comptes, s’annonce agité. Les représentants de 19 communes du canton de Dieuze et de 11 communes du canton d’Albestroff, qui ont annoncé dès 2009 leur volonté de quitter l’intercommunalité, ont saisi la cour régionale des comptes afin qu’elle épluche les comptes de la CCS.
A la tête de la rebellion, Fernand Lormant, maire UMP de Dieuze et vice-président du conseil général de la Moselle, qui a déjà fait parler de lui en 2008 en proclamant la démission de tous conseils municipaux du secteur suite au départ annoncé du 13ème régiment de Dragons parachutistes de sa commune. En filigrane reparaît son opposition avec Philippe Leroy, sénateur UMP et président du conseil général.
L’édile dieuzois reproche notamment à Philippe Leroy, dont le fief, Vic-sur-Seille, est l’un des cinq cantons de la CCS, de ne pas l’avoir soutenu dans ses actions lors des annonces de restructurations militaires et vouloir tirer un profit politique des compensations prévues. Pour contrer la fronde, Roland Geis, le président élu en 2008 de la CCS, a d’ores et déjà annoncé la présence du percepteur et le projet de commanditer un audit sur le fonctionnement de l’intercommunalité depuis sa création, en 1997.

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La communauté de communes du Saulnois, en Moselle, en crise

Votre e-mail ne sera pas publié

michel

04/12/2010 08h34

le maire de dieuze a RAISON de se retirer de la communauté des communes du saulnois vu comment ça travaille dans cette boite les dirigeants ne vaut rien,ils sont juste bon a toucher la paye,pas a s’occuper intelligemment de leur employés comme c’est le cas actuellement

OUI MONISIEUR FORMAND RETIREZ-VOUS LE LA COMMUNAUTE DES COMMUNES DU SAULNOIS,ne vous laissez pas faire réagissez

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X