Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Périscolaire

Un maire peut-il pratiquer un tarif différencié pour l’accueil au périscolaire des enfants issus de la commune voisine ?

Publié le 23/09/2015 • Par Ugo Chauvin • dans : Réponses ministérielles

Le service public d’accueil périscolaire est un service facultatif que les communes mettent librement en place. Celles-ci peuvent en limiter l’accès dans les conditions fixées par la jurisprudence administrative. S’agissant de l’accès, la commune n’est pas tenue de créer autant de places qu’il existe d’usagers potentiels (CE, 27 février 1981, Guillaume et autres). Dès lors, le nombre de places disponibles peut être inférieur au nombre de demandes.

Selon la jurisprudence Commune de Dreux (CE 13/05/1994), il est admis de réserver l’accès au service public aux familles ayant leur domicile effectif ou leur habitation dans la commune ainsi que ceux ayant un lien particulier avec la commune (lieu de travail des parents ou lieu de scolarisation des enfants). Toutefois, l’accès au service doit rester possible pour les autres usagers si des financements extérieurs sont assurés pour les enfants des autres communes.

S’agissant des tarifs, il est possible d’introduire des différenciations dans les services publics administratifs plafonnées au coût de revient, sous réserve que des motifs d’intérêt général le justifient, qu’elles n’aient pas pour objet d’interdire l’accès du service à certains usagers et que le tarif ne comporte pas de disproportions évidentes (CE, 29 décembre1997, Commune de Gennevilliers). Le juge admet la pratique de différenciations tarifaires, fondées notamment sur le lieu de résidence, pour les services publics locaux non obligatoires comme les cantines scolaires (CE, 5 octobre 1984, commissaire de la république de l’Ariège) et les écoles de musique (CE, 13 mai 1994, commune de Dreux).

Toutefois, certains enfants, bien que non résidants, peuvent être considérés comme ayant un lien suffisant avec la commune, par exemple s’ils y sont scolarisés, ou si leurs parents y travaillent. Ainsi, le juge admet les différenciations fondées sur le lien territorial avec la commune responsable du service, mais il impose une lecture extensive de ce lien.

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Un maire peut-il pratiquer un tarif différencié pour l’accueil au périscolaire des enfants issus de la commune voisine ?

Votre e-mail ne sera pas publié

e_ther

23/09/2015 02h55

Bonjour,

Le sujet est parfois abordés lors de la définition des tarifs d’inscription des bibliothèques municipales.
S’agissant d’un service non obligatoire je déduis des jurisprudences citée qu’une différenciation entre résidents et non-résidents de la commune est légale.
Pourriez-vous le confirmer ?

Merci

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X