Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Climat : Les villes veulent peser

Publié le 26/05/2010 • Par Olivier Ducuing • dans : France

Les villes ne veulent pas être les grandes oubliées de la lutte internationale contre le réchauffement climatique. Elles l'ont fait savoir à Dunkerque lors de la sixième conférence des villes durables, manifestation triennale organisée pour la première fois en France par l'ICLEI (conseil international des initiatives écologiques locales).

Les 1.500 congressistes venus de 55 pays ont souligné avec force l’importance du fait urbain dans nos sociétés : les villes rassemblaient un milliard d’habitants en 1950, elles devraient en compter 6,5 milliards à l’horizon 2050 ; elles consomment 73% de l’énergie et génèrent 85% du PIB.

Partisanes d’une démarche très pragmatique et d’une mutualisation des bonnes pratiques, les villes veulent donc aussi faire entendre leur voix sur la scène internationale. C’est le sens des deux motions adoptées par la conférence.
La première est adressée aux négociateurs internationaux qui préparent le sommet de Mexico (Cop 16) prévu en fin d’année, qui doit relancer le processus de Copenhague. Elle demande la reconnaissance formelle des autorités locales comme un acteur fondamental de la lutte contre le réchauffement climatique.
La seconde motion vise les gouvernements nationaux et les instances européennes au moment où se dessine la future programmation 2013-2020. Elle en appelle à considérer les collectivités comme « des systèmes pertinents (…) et non de simples exécutants des politiques nationales ou européenne ». Elle demande de façon plus concrète la réallocation de certains budgets européens non dépensés (un montant évalué entre 150 et 300 millions d’euros) vers des projets décentralisés d’énergie renouvelable.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Climat : Les villes veulent peser

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X