Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Gestion des risques

Un marché des assurances à deux vitesses

Publié le 07/09/2015 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Jean-Luc de Boissieu

Jean-Luc de Boissieu

président de Smacl assurances

Tout élu a sans doute un sentiment d’inachevé devant la réforme territoriale, réduite à l’affirmation des métropoles, au passage à treize régions et à l’incitation au regroupement des communes. Même sentiment de frustration pour l’assureur avec la gestion des risques des collectivités réduite à la Gemapi et au fonds spécial des « calamités publiques ». Or l’expérience a démontré que seule une approche globale permet de gérer les risques naturels, climatiques ou d’origine humaine, de réunir les moyens pour mettre en œuvre les politiques de prévention, de faire face aux conséquences économiques et sociales d’événements de grande ampleur. Le retour d’expérience de Xynthia, notamment avec le récent rapport des sénateurs Calvet et Manable, a ainsi pointé qu’il est impératif de changer de paradigme pour instaurer une véritable culture du risque.

On en est loin. La réforme territoriale aurait pu être l’occasion d’une prise de conscience collective pour insuffler dans ce domaine une dimension essentielle et moderne à l’action des pouvoirs publics locaux. Il ne suffira pas en effet aux collectivités de signer quelques contrats d’assurance pour régler la gestion de leurs risques. D’autant qu’il pourrait découler de ces évolutions territoriales un marché à deux vitesses, avec l’émergence d’une trentaine d’acheteurs publics de taille européenne – d’autant plus attractifs – et la continuité des achats de moindre montant qui constituent les standards du marché. Quant aux achats groupés déjà prévus par le code des marchés publics et présentés parfois comme la panacée, ils ont à juste titre peu de succès en matière d’assurance dans la mesure où le pouvoir adjudicateur doit légitiment être la collectivité qui connaît, porte et gère « ses » risques : on n’achète pas de l’assurance comme des ramettes de papier ! Dès lors, quelle que soit leur taille, les collectivités devront sélectionner avec toujours plus d’attention les opérateurs appelés à assurer notamment leur patrimoine et leur responsabilité, au regard des capacités financières qu’ils sont en mesure de mobiliser mais aussi, et peut-être surtout, de leur connaissance approfondie des territoires et leur réelle faculté d’accompagnement dans la gestion des risques et des sinistres.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un marché des assurances à deux vitesses

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X