En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

1

Commentaire

Réagir

Rapport Bourguignon

Travail social : un futur plan d’action accueilli avec soulagement

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

1

Commentaire

Réagir

feu vert © Flickr CC by Ludovic Bertron

Après des mois de crispation liée à la menace d'une réforme des diplômes du secteur et à la préparation laborieuse des états généraux du travail social, les professionnels accueillent favorablement l'annonce, par Manuel Valls, mercredi 2 septembre, d'un plan d'action, qui devrait se baser sur les propositions du rapport Bourguignon, remis le même jour. Ils livrent à la Gazette leur première réaction.

 

En écartant, dans son rapport “Reconnaitre et valoriser le travail social”, remis mercredi 2 septembre, l’idée d’une fusion de la quinzaine des diplômes du secteur social en un seul diplôme par niveau et en optant pour un simple « tronc commun de compétences », la députée Brigitte Bourguignon (PS, Pas-de-Calais) a apaisé le dialogue entre le gouvernement et les professionnels. Le rapport fait, en tout, 23 propositions en matière de formation, de gouvernance et d’innovation sociale.

 

Lire notre article Travail social : le rapport Bourguignon joue l’apaisement

 

C’est ainsi dans les meilleurs conditions possibles que le Premier ministre a pu annoncer qu’il confiait à la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, et à la secrétaire d’État en charge de la lutte contre l’exclusion, Ségolène Neuville, la tâche d’élaborer, « d’ici la fin du mois d’octobre », un plan d’action pour le travail social. Une feuille de route qui devra impliquer, selon le souhait de Manuel Valls, « tous les ministères concernés », et, « bien sûr », les collectivités locales et les employeurs privés. Le Premier ministre assure avoir entendu « ce constat sans appel du désarroi des travailleurs sociaux comme de ceux qu’ils accompagnent » et compte y apporter des « solutions concrètes ». Il valide la mise en place d’un corpus de connaissances communes et a rappelé les perspectives du projet d’accord sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations dans la fonction publique défendu par la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, qui permettrait aux travailleurs sociaux d’accéder à la catégorie A.

 

Jean-Marie Vauchez (Ones) : « Je veux y croire »

Pour Jean-Marie Vauchez, président de l’Organisation nationale des éducateurs spécialisés (Ones), ce fut « une bonne surprise de voir le Premier ministre monter au créneau sur ce sujet qui ne lui est pas naturel ». « Le travail social a un besoin énorme d’un pilotage politique », souligne-t-il, « notamment, dans l’objectif de gagner en coordination ». Pour le président de l’Ones, il est temps que le gouvernement démontre sa propre volonté de cohérence : « pourquoi avoir, tout récemment, mené la réforme de la protection de l’enfance en la dissociant de la réflexion en cours sur le travail social ? », interroge-t-il.

 

Roland Giraud (Andass) : « Le reflet d’une vraie concertation de terrain »

Comme le rappelle Roland Giraud, président de l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements et des métropoles (Andass), « cela fait plus de trente ans (NDLR : depuis le texte fondateur de Nicole Questiaux, ministre de la Solidarité nationale 1981-1982, circulaire du 28 mai 1982 « Orientations principales sur le travail social ») que le travail social attend une parole politique forte ». « Entendre le Premier ministre prendre la parole devant un front uni de plusieurs ministères fut ainsi un moment très fort que j’interprète comme un acte de reconnaissance mérité », confie Roland Giraud. Le président de l’Andass estime que le rapport Bourguignon est « le reflet d’une vraie concertation avec le terrain » qui débouche sur des « annonces satisfaisantes », comme l’accès des professionnels de niveau III à la catégorie A de la fonction publique. « Le rapport Bourguignon trouve un chemin entre ne rien faire et tout bousculer, une tentation récurrente », ajoute-t-il.

 

Anne-Brigitte Cosson (Anas) : « Nous avons été entendus ! »

La présidente de l’Association nationale des assistants de service social a accueilli, « après plusieurs mois de mobilisation », le rapport Bourguignon avec « soulagement » et interprète le discours du Premier ministre « comme l’expression de la volonté d’une valorisation du travail social ». « On ne peut pas dire que l’on veut renforcer la cohésion sociale et oublier les travailleurs sociaux qui sont des acteurs clé de cette recherche de cohésion », note-t-elle. Anne-Brigitte Cosson est particulièrement satisfaite de ce que le rapport Bourguignon insiste sur la nécessité de développer la formation continue : «  Les travailleurs sociaux sont très demandeurs. Lors de nos rencontres avec le cabinet de la secrétaire d’État en charge de la lutte contre l’exclusion, nous avons attiré l’attention sur la situation des assistants de service social de l’Éducation nationale qui n’ont toujours pas formés à loi de 2007 réformant la protection de l’enfance ».

 

Si l’annonce de ce plan d’action semble ainsi représenter un pas en avant pour le secteur du travail social, ce nouveau calendrier pourrait retarder la tenue de la rencontre nationale des Etats généraux du travail social, qui avait un temps été programmée pour la fin octobre 2015.

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publique territorialeTravail social

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. sergiolebufalo 09/09/2015, 08h55

    La mobilisation continue, malgré la sortie de son nid du ministre. Tant mieux pour les salariés du social, mais les organisations syndicales organisent des rassemblements et appels à manifester le 22 septembre.
    Soutenez leur démarche. Plus d'infos:
    https://interco.cfdt.fr/portail/theme/mobilisation/tous-mobilises-le-22-septembre-srv1_291649

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.