Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Grande Synthe lance le premier site communal géolocalisé de revente ou de partage d’objets et de services.

Gestion des déchets

Grande Synthe lance le premier site communal géolocalisé de revente ou de partage d’objets et de services.

Publié le 22/09/2015 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : Régions

Vendre, donner, voire louer ses « encombrants » à ses voisins. Afin de réduire la quantité de déchets extra-ménagers produits tout en recréant du lien social, la ville de Grande-Synthe (59) a mis a disposition de ses administrés un service novateur. Lancé mi mai 2015, le site internet eco-mairie.fr, leur permet d'acheter, de revendre, de donner ou de louer des objets à leurs « voisins ».

Donne 180 briques rouges : 3 km, vends 50 euros un meuble de cuisine : 3,3 km. Sur le site www.grande synthe.eco-mairie.fr,  chacun des objets ou des services proposés est classé en fonction de sa distance à votre domicile. Pratique. Pionnière en matière de développement durable, Grande Synthe a voulu via ce site mettre en avant les bienfaits de l’économie collaborative tout en mettant le pied à l’étrier à la petite start-up locale créatrice du concept : Touteco.

« La grande différence avec les sites classiques c’est que les annonces ne concernent que la commune. Elles sont classées par distance et il n’ y a pas de publicités », détaille le co-fondateur de Touteco, Michaël Pouchelet. Il souligne que la start-up gère tout le site pour la ville, y compris la responsabilité juridique : « Nous validons toutes les annonces avant parution ».

Coût de ce « bon coin communal » mis à disposition des 23 000 Synthois : 3 000 euros la première année pour la création/gestion puis 2 000 euros les années suivantes. « En 2014 la gestion de 1100 tonnes d’ encombrants, soit 220 kg par foyer, a coûté 250 000 euros à la ville » met en parallèle Jean-Christophe Lipovac, conseiller technique développement durable, ville en transition à Grande-synthe, commune qui fait partie de la communauté urbaine de Dunkerque.

La communauté urbaine de Dunkerque aussi

Ce nouveau concept de « braderie numérique » a aussi séduit la CUD et la ville de Fourmies (59) -12 600 habitants- (http://www.fourmies.eco-mairie.fr) qui ont ainsi lancé en juillet 2015 leur site éco-mairie.fr : (http://www.cud.eco-mairie.fr) et( www.fourmies.eco-mairie.fr). « Les coûts de mise en place et de gestion des sites sont variables en fonction de la taille. Ainsi la CUD paiera 6 000 euros pour la mise en place de son site contre 13 000 euros pour le Grand Lyon (1,3 millions d’habitants- 59 communes) dont le site sera lancé à la rentrée », détaille Michaël Pouchelet.  Le concept s’exporte même loin des friands de braderie ch’tis. A la rentrée une quarantaine de collectivités, souvent déjà impliquées dans des des démarches de développement durable auront leur site éco-mairie.fr. La mise à disposition de l’outil permettra à leurs administrés de faire eux-aussi profiter à leurs voisins de leurs « encombrants ».

 

Grande-Synthe veut booster l’économie collaborative.

Pour continuer sur la sa lancée Grande-Synthe, une des rares collectivités membre de l’institut de l’économie circulaire (http://www.institut-economie-circulaire.fr/Collectivites_a184.html), veut aussi mettre en place rapidement une Ressourcerie en partenariat avec Emmaüs ainsi qu’une Accorderie qui puisse permettre à chacun d’échanger des compétences. Elle planche également sur une monnaie alternative.

 

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grande Synthe lance le premier site communal géolocalisé de revente ou de partage d’objets et de services.

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X