Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Restauration collective

Les achats de bio ont doublé en 2009

Publié le 19/05/2010 • Par Laurence Madoui • dans : France

La dépense des gestionnaires est passée de 44 à 92 millions d’euros.

Le budget consacré par la restauration collective aux denrées bios a plus que doublé entre 2008 et 2009, passant de 44 à 92 millions d’euros, selon les données rendues publiques par l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique (Agence bio), le 19 mai.

Si la dynamique concerne autant les services fonctionnant en régie directe que ceux dont la gestion est déléguée à des opérateurs privés, le secteur de l’enseignement affiche une longueur d’avance : 51 % de ses gestionnaires – contre 40 % en moyenne – ont servi, au moins occasionnellement, des produits bio en 2009. Ils n’étaient que 46 % l’année précédente (contre une moyenne de 36 %).
Le surcoût des produits bios se tasse légèrement, à 21 % en moyenne en 2009 (contre 23 % en 2008). « Au vu des tendances et des intentions des gestionnaires, huit restaurants sur dix proposeront du bio en 2012 », pressent Elisabeth Mercier, directrice générale de l’Agence bio.

L’offre se raffermit également : le nombre d’exploitations a progressé de 24 % en un an et les terres concernées de 16 %, pour atteindre respectivement 3,1 et 2,5 % de la surface agricole utile. Sur les quatre premiers mois de 2010, le rythme – inégalé jusqu’à présent – de conversions à l’agriculture biologique était de 375 par mois.

L’espace occupé par l’agriculture biologique devrait atteindre 6 % de la surface agricole utile en 2012 et 20 % en 2020, selon les objectifs du Grenelle. Dans la restauration publique d’Etat, 20 % des denrées devront être bio en 2012. Une cible également reprise par les collectivités, qui n’y sont pas légalement tenues.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les achats de bio ont doublé en 2009

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X