Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Laïcité

« Je vais proposer aux collectivités locales d’expérimenter le menu végétarien »

Publié le 28/08/2015 • Par Sophie Le Gall • dans : A la une, France

yves-jego-une
Flickr by CC UMP Photos
Le député UDI Yves Jégo, maire de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), explique dans un entretien à La Gazette pourquoi il veut rendre obligatoire l'instauration d'un plat alternatif végétarien dans les cantines scolaires. Et comment il compte mobiliser les collectivités locales sur cette question sensible.

Vous avez lancé une pétition pour rendre obligatoire un menu végétarien dans les cantines. Qu’apporterait cette obligation ?

En ajoutant, à chaque repas, un plat végétarien, on préserve l’équilibre alimentaire, beaucoup d’enfants ne mangeant pas de viande ; on lutte, pour la même raison, contre le gâchis alimentaire, et surtout, on sort du débat « porc – sans porc », de cet affrontement déclenché au nom de la laïcité.

Mais cet affrontement n’est-il pas politicien avant d’être le reflet de la réalité sur le terrain ?

Tout à fait. Cela se passe mal uniquement là où on a imposé un repas sans alternative ! On a pris en otage l’assiette de nos enfants, on a instrumentalisé la notion de laïcité. Il faut trouver une issue.
Il n’y a pas de cadre donné aux élus et aux gestionnaires de restauration scolaire concernant la composition des menus. Ils sont perdus. C’est pourquoi je vais déposer une proposition de loi pour rendre obligatoire l’instauration d’un plat alternatif végétarien dans les cantines. Et pour gagner du temps sur le travail législatif, je vais contacter, dans un premier temps, l’ensemble des collectivités de plus de 10 000 habitants afin de leur proposer d’expérimenter le menu végétarien, comme je m’apprête à le faire dans ma propre commune. J’ai déjà été approché par plusieurs villes, comme Orléans, prêtes à me suivre.

Votre pétition a recueilli, à ce jour, près de 95 000 signatures. Comment appréciez-vous cet accueil ?

Je crois que c’est un chiffre exceptionnel pour une pétition lancée par un élu. Au-delà de cette satisfaction, ce succès signifie que la société est prête pour faire évoluer la cantine scolaire et que ma proposition peut faire consensus.

Dans son rapport, remis en juin 2015, la commission laïcité de l’Association des maires de France plaidait pour une application stricte de la laïcité. Vous sentez-vous en décalage ?

J’avais trouvé leurs propositions extrêmement tièdes. Les comités Théodule « théodulent »… Moi, je m’attache à être dans l’action et en phase avec la société.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Je vais proposer aux collectivités locales d’expérimenter le menu végétarien »

Votre e-mail ne sera pas publié

Benoit

29/08/2015 08h14

J’espère que c’est déjà le cas dans sa commune….

Raphaële

31/08/2015 10h14

La laïcité doit permettre le vivre ensemble, et non servir d’excuse aux racistes/xénophobes/intégristes de tous poils.
Là où il y a des élèves juifs et/ou musulmans, il est normal de proposer des menus sans porc, pour qu’ils puissent avoir un menu complet au même titre que les élèves chrétiens ou athées.
Le menu végétarien est une possibilité, puisqu’il apporte des protéines et permet une alimentation équilibrée, il convient aussi aux enfants qui refusent de manger des « animaux morts » comme cela arrive à un certain âge.
Si l’on veut effacer toute référence à la religion dans les cantines, commençons par supprimer le poisson le vendredi et la semaine de Pâques.
Mieux encore, pour assurer une société qui ne reconnait aucune religion conformément à la loi de 1905 et ne fait aucune distinction entre les citoyens selon leur religion conformément à la Constitution, remplaçons les fêtes de Pâques, Ascension, Pentecôte, Assomption, Toussaint et Noël pour des valeurs de la République : Liberté, Égalité, Fraternité, Paix, Respect et Tolérance.
À bon entendeur…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement