En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

2

Commentaires

Réagir

Laïcité

« Je vais proposer aux collectivités locales d’expérimenter le menu végétarien »

Publié le • Par • dans : A la une, France

2

Commentaires

Réagir

yves-jego-une © Flickr by CC UMP Photos

Le député UDI Yves Jégo, maire de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), explique dans un entretien à La Gazette pourquoi il veut rendre obligatoire l'instauration d'un plat alternatif végétarien dans les cantines scolaires. Et comment il compte mobiliser les collectivités locales sur cette question sensible.

 

Vous avez lancé une pétition pour rendre obligatoire un menu végétarien dans les cantines. Qu’apporterait cette obligation ?

En ajoutant, à chaque repas, un plat végétarien, on préserve l’équilibre alimentaire, beaucoup d’enfants ne mangeant pas de viande ; on lutte, pour la même raison, contre le gâchis alimentaire, et surtout, on sort du débat « porc – sans porc », de cet affrontement déclenché au nom de la laïcité.

Mais cet affrontement n’est-il pas politicien avant d’être le reflet de la réalité sur le terrain ?

Tout à fait. Cela se passe mal uniquement là où on a imposé un repas sans alternative ! On a pris en otage l’assiette de nos enfants, on a instrumentalisé la notion de laïcité. Il faut trouver une issue.
Il n’y a pas de cadre donné aux élus et aux gestionnaires de restauration scolaire concernant la composition des menus. Ils sont perdus. C’est pourquoi je vais déposer une proposition de loi pour rendre obligatoire l’instauration d’un plat alternatif végétarien dans les cantines. Et pour gagner du temps sur le travail législatif, je vais contacter, dans un premier temps, l’ensemble des collectivités de plus de 10 000 habitants afin de leur proposer d’expérimenter le menu végétarien, comme je m’apprête à le faire dans ma propre commune. J’ai déjà été approché par plusieurs villes, comme Orléans, prêtes à me suivre.

Votre pétition a recueilli, à ce jour, près de 95 000 signatures. Comment appréciez-vous cet accueil ?

Je crois que c’est un chiffre exceptionnel pour une pétition lancée par un élu. Au-delà de cette satisfaction, ce succès signifie que la société est prête pour faire évoluer la cantine scolaire et que ma proposition peut faire consensus.

Dans son rapport, remis en juin 2015, la commission laïcité de l’Association des maires de France plaidait pour une application stricte de la laïcité. Vous sentez-vous en décalage ?

J’avais trouvé leurs propositions extrêmement tièdes. Les comités Théodule « théodulent »… Moi, je m’attache à être dans l’action et en phase avec la société.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Comment mettre en place la tarification sociale de l'eau au service des plus démunis

Depuis 2006, le droit à l’eau potable pour tous est inscrit dans la loi. Las, face à une précarité grandissante, les foyers modestes ont de plus en plus de mal à assumer cette charge. Les factures d’eau sont lourdes pour les familles bénéficiaires des aides ...

Lois de finances 2017 : quel accompagnement pour les fusions d'interco ?

Fiscalité, attribution de compensation, lissage des taux : le cabinet Klopfer détaille le volet "intercommunalités" de la loi de finances pour 2017 et de la loi de finances rectificative pour 2016. On y retrouve une série de mesures visant à accompagner la refonte ...

Usage des armes : vers une extension des nouvelles règles aux policiers municipaux

Alors que le projet de loi relatif à la sécurité publique doit être examiné au Sénat à partir du 24 janvier, la commission des Lois a adopté un amendement pour étendre aux policiers municipaux le futur cadre commun d’usage des armes, initialement prévu pour ...

Catégories A, formation professionnelle, Atsem... Le menu 2017 du CSFPT

Le président du CSFPT, Philippe Laurent, a une nouvelle fois défendu, lors de la présentation du programme 2017 de l'instance, un rôle accru pour le collège employeur, "qui devrait être revalorisé", pour soutenir "un dialogue social responsable". La ministre de ...

2

Commentaires

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Cantine scolaireEducationLaïcité

2 Commentaires

Ajouter un commentaire
  1. 1. Raphaële 31/08/2015, 10h14

    La laïcité doit permettre le vivre ensemble, et non servir d'excuse aux racistes/xénophobes/intégristes de tous poils.
    Là où il y a des élèves juifs et/ou musulmans, il est normal de proposer des menus sans porc, pour qu'ils puissent avoir un menu complet au même titre que les élèves chrétiens ou athées.
    Le menu végétarien est une possibilité, puisqu'il apporte des protéines et permet une alimentation équilibrée, il convient aussi aux enfants qui refusent de manger des "animaux morts" comme cela arrive à un certain âge.
    Si l'on veut effacer toute référence à la religion dans les cantines, commençons par supprimer le poisson le vendredi et la semaine de Pâques.
    Mieux encore, pour assurer une société qui ne reconnait aucune religion conformément à la loi de 1905 et ne fait aucune distinction entre les citoyens selon leur religion conformément à la Constitution, remplaçons les fêtes de Pâques, Ascension, Pentecôte, Assomption, Toussaint et Noël pour des valeurs de la République : Liberté, Égalité, Fraternité, Paix, Respect et Tolérance.
    À bon entendeur...

  2. 2. Benoit 29/08/2015, 08h14

    J'espère que c'est déjà le cas dans sa commune....

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.