En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

1

Commentaire

Réagir

Salaires

Le salaire des fonctionnaires d’Etat a diminué de 0,7 % en 2013

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

1

Commentaire

Réagir

Pieces de monnaie en euros © Image of Money

Le salaire net moyen des fonctionnaires d’Etat a baissé de 0,7 % en 2013, en euros constants selon une étude de l’Insee publiée le 26 août. Il s’établit à 2982 euros. Les salaires des femmes sont inférieurs de 14,7 % à ceux des hommes.

 

La baisse des salaires moyens des fonctionnaires de l’Etat en 2013 est due, selon l’Insee, aux conséquences de la réforme des retraites de 2010, qui prévoit de relever le taux de cotisations salariale d’ici à 2020 pour l’aligner sur celui du secteur privé. Cette baisse, en euros constants, s’élève à 0,7 % pour le salaire net moyen et à 0,4 % pour le salaire brut moyen. Exprimés en euros courants, les salaires brut et net moyens « progressent respectivement de 0,5 % et 0,1 % », note l’Insee.

La situation des titulaires et non titulaires est sensiblement identique : « Le salaire net moyen des titulaires, de 2 627 euros mensuels, baisse de 0,6 % en euros constants(1), comme celui des autres salariés (2)« , qui ne s’élève en revanche qu’à 2 025 euros par mois.

Le retrait du salaire brut moyen des titulaires en 2013 « s’explique notamment par le gel du point d’indice en vigueur depuis juillet 2010 », indique logiquement l’Insee. Mais les primes et rémunérations annexes – 20 % du salaire brut en 2013 – reculent également de 0,6 %, alors qu’elles étaient en hausse en 2012 (+ 0,5 %). Une baisse qui se cumule avec la hausse des cotisations salariales, chiffrée à 1,5 % par l’Insee.

Hauts salaires, forte baisse

Selon l’Insee, seul le premier décile voit le salaire augmenter, en raison de la « revalorisation de l’indice minimum de la fonction publique (+6 points le 1er juillet 2012 et +1 point le 1er janvier 2013) ». Mais les salariés du neuvième décile, les mieux rémunérés, enregistrent une baisse de leur salaire net mensuel de 1 % en euros constants.

14,7 % d’écarts entre les hommes et les femmes

L’Insee positive dans sa note, en relevant que les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes « se réduisent très légèrement » : en réalité, on passe de 14,8 % en 2012 à 14,7% en 2013… L’écart augmente avec les catégories : de 10,4 % pour les C, 10,7 % pour les B, et 17,9 % pour les A. Il ne fait pas bon être une femme dirigeante dans la fonction publique d’Etat.

Progression pour les jeunes

« Entre 2009 et 2013, les plus fortes hausses de salaire concernent les jeunes, les autres salariés et les agents des EPA ». L’Insee l’explique, sans surprise, par les changements d’échelons, plus nombreux en début de carrière, et précise : « Les hausses de salaire sur la période 2009-2013 sont les plus fortes pour les jeunes âgés de moins de 30 ans en 2009 : +1,6 % en moyenne annuelle en euros constants, contre +0,5 % pour les salariés âgés de 50 ans ou plus en 2009. »

Sur cette période de 4 ans, et pour l’ensemble des fonctionnaires, l’Insee calcule cependant que « pour la moitié des salariés présents en 2009 et en 2013, le salaire net, qui donc comprend les primes, a augmenté d’au moins 0,5 % par an en euros constants, mais il a diminué pour un tiers d’entre eux. Les salariés âgés de 40 ans ou plus ont davantage été concernés par ces baisses en euros constants ».

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Comment mettre en place la tarification sociale de l'eau au service des plus démunis

Depuis 2006, le droit à l’eau potable pour tous est inscrit dans la loi. Las, face à une précarité grandissante, les foyers modestes ont de plus en plus de mal à assumer cette charge. Les factures d’eau sont lourdes pour les familles bénéficiaires des aides ...

Lois de finances 2017 : quel accompagnement pour les fusions d'interco ?

Fiscalité, attribution de compensation, lissage des taux : le cabinet Klopfer détaille le volet "intercommunalités" de la loi de finances pour 2017 et de la loi de finances rectificative pour 2016. On y retrouve une série de mesures visant à accompagner la refonte ...

Usage des armes : vers une extension des nouvelles règles aux policiers municipaux

Alors que le projet de loi relatif à la sécurité publique doit être examiné au Sénat à partir du 24 janvier, la commission des Lois a adopté un amendement pour étendre aux policiers municipaux le futur cadre commun d’usage des armes, initialement prévu pour ...

Catégories A, formation professionnelle, Atsem... Le menu 2017 du CSFPT

Le président du CSFPT, Philippe Laurent, a une nouvelle fois défendu, lors de la présentation du programme 2017 de l'instance, un rôle accru pour le collège employeur, "qui devrait être revalorisé", pour soutenir "un dialogue social responsable". La ministre de ...

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publique d'étatSalaire fonction publique

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. François 01/09/2015, 12h19

    C'est toujours aussi pénible de lire des phrases du genre "Il ne fait pas bon être une femme dirigeante dans la fonction publique d’Etat."
    C'est nul. On nousdonne des chiffres moyens et on sous entend qu'à fonction et mérite égal les femmes sont moins bien payées. Personne ne se pose la question de la quotité de travail des femmes, et si on en parle c'est pour dire qu'elles sont forcées à prendre un temps partiel à cause de l'égoïsme des hommes. Et avec cela on nous parle de lutter contre les stéréotypes... Et si certaines femmes assument pleinement leurs congés parentaux et leurs temps partiels , elles n'auraient donc pas le droit ?

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.