Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • Thalys : pour le GART, « c’est un problème de sécurité publique plus que de transports en commun »

Lutte contre le terrorisme

Thalys : pour le GART, « c’est un problème de sécurité publique plus que de transports en commun »

Publié le 26/08/2015 • Par Hugo Soutra • dans : A la une, Actu experts prévention sécurité, France

Outre ses activités au GART, Guy Crost est également maire de Malay-le-Grand et vice-président de la communauté de communes du Senonais en charge des transports et des mobilités.
Outre ses activités au GART, Guy Crost est également maire de Malay-le-Grand et vice-président de la communauté de communes du Senonais en charge des transports et des mobilités. Malay-le-Grand
Après la mise en examen et le placement en détention provisoire d’Ayoub El-Khazzani, le Groupement des autorités responsables de transports (GART) revient sur les conséquences de l’attaque terroriste menée contre un train Thalys le 21 août. Chargé des questions de « sécurité, sûreté et de lutte contre la fraude » au sein du GART, Guy Crost annonce un renforcement des mesures de vigilance mais en appelle, surtout, à la responsabilité de l’Etat.

Quelle est la réaction du GART suite à l’attaque d’un train Thalys, le 21 août dernier ?

Au-delà du choc et de l’émotion ressentie sur le coup comme tous les Français, une question a traversé l’esprit de l’ensemble des membres du bureau : jusqu’où ira-t-on dans l’escalade de la violence ?

Cette attaque démontre, s’il en était besoin, que le risque terroriste est un problème de sécurité publique bien avant d’être un problème de sûreté des transports en commun. A moins que les parlementaires ne votent des lois allant en ce sens, il revient à l’Etat – de par ses missions régaliennes – d’assurer la sécurité des voyageurs. Ni les autorités organisatrices de transports ni les opérateurs ne peuvent, aujourd’hui, se substituer à lui.

Les autorités organisatrices de transport prévoient-elles, néanmoins, de prendre quelques mesures de vigilance supplémentaires ?

Nos marges de manœuvre sont étroites en la matière. Si l’on ne souhaite pas restreindre la place disponible pour les voyageurs, il ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Contenu Premium

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Thalys : pour le GART, « c’est un problème de sécurité publique plus que de transports en commun »

Votre e-mail ne sera pas publié

Hugues Clepkens

27/08/2015 10h43

Renforcer vainement les mesures de sûreté en limitant toujours plus la liberté individuelle au profit d’une illusoire sécurité collective : voilà exactement le but visé par les terroristes de tout poil.
Paraître terrorisé, c’est reconnaître leur victoire.
Continuer comme s’ils n’existaient pas, c’est affirmer au contraire, notre sérénité et nos valeurs…seulement, les politiques et les médias veulent le contraire !

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X