En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

2

Commentaires

Réagir

[Exclusif]

Baromètre RH de l’emploi public territorial : ralentissement du recrutement

Publié le • Par • dans : A la une, A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

2

Commentaires

Réagir

Thick arrow pointing to the left and up, made from plenty of colorful jigsaw puzzle pieces separated on white background. © Flickr cc by Horia Varlan

Le dernier baromètre trimestriel des bourses de l’emploi public local, que "La Gazette" publie en exclusivité, en partenariat avec la Fédération nationale des centres de gestion (FNCDG) et l’Association nationale des directeurs et directeurs adjoints de CDG (ANDCDG), montre quelques ralentissements dans les recrutements dans les collectivités locales.

 

Le marché de l’emploi des collectivités territoriales commencerait-il à se tasser ? Selon le dernier baromètre trimestriel des bourses de l’emploi public local, que « La Gazette » publie en exclusivité, en partenariat avec la Fédération nationale des centres de gestion (FNCDG) et l’Association nationale des directeurs et directeurs adjoints de CDG (ANDCDG), la progression du nombre d’offres publiées par les centres de gestion au deuxième trimestre 2015 n’est que de + 0,4 % par rapport au même trimestre de 2014 (environ 14 000 offres). Une quasi stagnation en somme.

Moins d’offres dans les départements surtout

Les agents territoriaux doivent-ils s’attendre à une réelle baisse du nombre d’opportunités dans les trimestres à venir ? D’autant que la diminution du nombre d’offres vaut pour les communes (- 4,6 % en un an), premier pourvoyeur d’emplois, mais aussi pour les départements (- 12,1 %) et les régions (- 9,8 %). « Le constat concernant les communes est d’autant plus surprenant qu’il y a eu des élections en 2014, et est à corréler avec la montée en charge des intercommunalités. Ces baisses sont sans doute aussi à observer au regard des difficultés actuelles des collectivités, notamment la baisse des dotations », observe Benjamin Reymond, chargé d’études au service « analyse et prospective sociales » au centre interdépartemental de gestion (CIG) de la grande couronne de la région d’Ile-de-France.

On note en outre une baisse du nombre d’offres publiées dans certaines régions au fort taux de recrutement habituellement, comme l’Ile-de-France et Rhône-Alpes, même si certaines régions restent très pourvoyeuses d’offres d’emplois, telles que Pays de la Loire et Nord-Pas-de-Calais par exemple.

regions

Un dynamisme des intercos à relativiser

Seules les intercommunalités montrent une importante vitalité (+ 25 % en un an), notamment les métropoles. Mais ce dynamisme est à relativiser. « D’une manière générale, les offres d’emplois ne sont pas forcément pourvues ou ne correspondent pas obligatoirement à des créations de postes ; les collectivités publient une offre pour une mutation, une vacance d’emploi, etc. Selon nos observations, la moitié des offres publiées par les intercommunalités correspondent en réalité à des transferts de compétences », explique Benjamin Reymond.

Ces dernières proposent en outre de nombreuses offres à temps non complet.

interco

 

typecollterr

Les attachés et les ingénieurs en hausse

A noter : les cadres d’emplois les plus dynamiques parmi les offres d’emploi publiées par les centres de gestion sont les attachés (presque en tête, avec les adjoints techniques) : + 7,1 % par rapport au deuxième trimestre 2014, ainsi que les ingénieurs. « Ces résultats sont à relier en partie à la hausse des recrutements dans les intercommunalités, qui mènent de nouveaux projets et recrutent souvent pour cela des agents de catégorie A, analyse Benjamin Reymond. La sur-représentation des offres de « A » est en outre à relativiser : les offres de catégorie C ne sont pas toujours publiées. »

attaches

attaches2

Enfin, le métier d’enseignant(e) artistique est celui qui fait l’objet du plus grand nombre d’offres publiées au deuxième trimestre 2015 (1 369 offres) par rapport au premier trimestre 2015. 50 % de ces offres émanent des communes.

enseignant artistique

camembert

A noter : plus de 85 % de ces offres sont à temps non complet, et près de la moitié proposent même des postes à moins de 17 h 30 par semaine…

Haut de page

2

Commentaires

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

2 Commentaires

Ajouter un commentaire
  1. 1. Albert 16/09/2015, 10h41

    ces nouvelles communautés de communes de 15 000 habitants peuvent être une source d'emploi territoriale.
    pour chaque intercommunalité de 15 000 habitant , cela représente environ deux à trois cents agents. des cadres A attaché et ingénieur, des cadres intermédiaires B rédacteurs et techniciens et les agents administratifs et techniques C.
    cette petite équipe doit se généraliser sur l'ensemble des nouvelles communautés de commune. les ressources humaines seront mieux reparties sur l'ensemble du territoire. cette mesure peut dynamiser l'emploi public.

  2. 2. Albert 16/09/2015, 10h37

    ces nouvelles communautés de communes de 15 000 habitants peuvent être une source d'emploi territoriale.
    pour chaque intercommunalité de 15 000 habitants , cela représente environ deux à trois cents agents. des cadres A attaché et ingénieur, des cadres intermédiaires B rédacteurs et techniciens, et les agents C administratifs et techniques.

    cette petite équipe doit se généraliser sur l'ensemble des nouvelles communautés de commune. c'est un bon point pour nos territoires. les ressources humaines seront mieux intégrés sur l'ensemble des communes qui vont bénéficier de savoir faire et de compétences. cette mesure peut dynamiser l'emploi public.

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.