Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique territoriale

La santé au travail mieux prise en compte

Publié le 12/05/2010 • Par Martine Doriac • dans : Actu Emploi, France

L’impact du récent accord-cadre santé et sécurité au travail sur les personnels des départements et des régions a été mesuré par l‘Ifop à la demande de trois mutuelles de fonctionnaires.

Réalisée en avril par l’Ifop auprès de 80 DGS et DRH de conseils généraux et régionaux, l’enquête, présentée lors du colloque sur « la santé au travail dans la fonction publique territoriale », organisé le 6 mai à Paris par l’Institut de recherche en prévention santé (IRPS) à la demande de la MGEN, de la Mutuelle nationale territoriale (MNT) et de la Mutuelle générale environnement et territoires (MGET), montre que la santé et la sécurité au travail sont mieux prises en compte par ces collectivités et que l’intérêt des agents pour ces questions a augmenté.

En parallèle à la signature de l’accord-cadre santé et sécurité au travail signé le 20 novembre 2009, deux tiers des collectivités ont engagé des actions : mise à jour du document unique, formation des personnels chargés de la santé et de la sécurité au travail, préventions des risques psycho-sociaux et des troubles musculo-squelettiques (TMS), études chiffrées, outils de détection des risques, transformation, prévue par l’accord, des comités d’hygiène et de sécurité (CHS) en comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), amélioration des services de santé…

Parmi les freins à la mise en place d’action, les DGS et DRH citent le manque de temps et le manque d’intérêt des agents plus que les difficultés financières ou techniques. 85 % de ceux qui ont été interrogés déclarent connaître l’accord-cadre, mais seulement 6 % affirment très bien le connaître.

« Cet accord-cadre arrive trente ans en retard », a toutefois nuancé Hubert Borderie, président de la Mutuelle générale environnement et territoires (MGET), au cours de la première table-ronde.
Effectué par le réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P) et présenté par le Professeur Gérard Lasfargues, directeur général scientifique adjoint de l’agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), un bilan 2001-2007 des pathologies professionnelles montre une prédominance de problèmes respiratoires chez les hommes. Chez les femmes, ce sont les pathologies psychiques qui arrivent en tête.

3 axes

L’accord santé et sécurité au travail comprend 15 actions organisées autour de 3 axes :

  1. Instances et accord opérationnels en matière de santé et sécurité au travail
  2. Objectifs et outils de prévention des risques professionnels
  3. Dispositifs d’accompagnement des atteintes à la santé
3 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La santé au travail mieux prise en compte

Votre e-mail ne sera pas publié

mcloma

13/05/2010 09h53

Quelles pourront-être les mesures pour lutter contre les risques
psycho-sociaux ?

Quel crédit peut-on accorder à une enquête effectuée auprès seulement de 80 DRH de conseils généraux et régionaux ?
Les agents territoriaux des villes et autres collectivités sont-ils des quantités négligeables ?
C’est pourtant à leur niveau que l’on a déjà repéré le plus de problèmes de santé psycho-sociaux.
Ils sont très difficiles à traiter, ce d’autant plus que ceux qui en sont victimes n’en parlent guère ou alors trop tard.
La peur des représailles en matière d’évolution de carrière ou de mise au placard par exemple génère une omerta sur les difficultés rencontrées.
Peu d’agents se confient au médecin du travail taxé de partialité.
Les médecins traitants par contre peuvent être des atouts pour lutter contre ce fléau qui devient de plus en plus prégnant.
Une réunion de ces praticiens oeuvrant sur le territoire d’une communauté de communes aurait permis de classer les villes les plus
« performantes » en matière de dépression due au travail.
Une idée à suivre ?

kris

15/05/2010 06h25

les DRH trop proches des directions sont parfois un frein ; ne serait il pas plus « pertinent » de questionner les Elus du personnel , également ?

ly-ane

20/05/2010 10h48

Comme d’habitude, on a l’impression que ce genre d’étude sert surtout à nos collectivités à AFFICHER des préoccupations qui sont dans l’air du temps, mais dans les faits il n’y a rien de concret…
Par exemple, et malgré leur mention en bonne place dans le document unique, rien n’est fait pour PREVENIR les risques psycho-sociaux et le stress au travail : déjà, nos cadres ne sont pas formés au management d’équipe, alors si en plus ils doivent se soucier des conséquences que l’organisation du travail pourrait avoir sur la santé de leurs subordonnés !!!…
A voir comment on nous impose de changer nos façons de travailler sans avoir été associés en amont (même pas par l’intermédiaire de nos représentants du personnel), on peut se demander si les agents de base que nous sommes sont toujours considérés comme des ressources HUMAINES …

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X