Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Police municipale

A Avignon, 16 000 signatures recueillies contre la maltraitance des chiens de la police municipale

Publié le 20/07/2015 • Par Caroline Garcia • dans : Actu experts prévention sécurité

DavidRoyer
DR
Représentant la Fédération autonome départementale (FA-FPT) du Vaucluse, David Royer a lancé le 16 juillet une pétition dénonçant l’état d’insalubrité du chenil de la police municipale d'Avignon. Interrogé par le Club prévention sécurité, ce responsable de la brigade cynophile fait le point sur la démarche engagée et dresse un tour d'horizon de la qualité des services en France. Il dénonce également l'absence de formation dans un contexte de généralisation de l'armement.

Qu’est-ce qui vous a poussé à interpeller l’opinion publique ?

La situation du chenil de la police municipale se dégradait, en même temps que les textes récents exigeaient de meilleures conditions pour les chiens. Mais suite à notre mobilisation, notamment notre pétition dénonçant l’état d’insalubrité du chenil qui a recueilli 16 000 signatures, la mairie devrait nous proposer rapidement un protocole de délocalisation du chenil. La route a été longue concernant notre brigade, qui compte six chiens et six maîtres-chiens !

Comment la situation s’est-elle tant dégradée ?

Nous avions signalé en 2011 l’état d’insalubrité du site, qui nécessitait une mise aux normes : les murs du chenil moisissaient, le béton se désagrégeait, les portes rouillaient, les accès de sécurité étaient condamnés… Nous avions alors obtenu une enveloppe du conseil municipal pour le déplacer.

Sauf que, après les élections de 2014 et le changement d’équipe, le projet a été interrompu, juste avant que les ordres de ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Avignon, 16 000 signatures recueillies contre la maltraitance des chiens de la police municipale

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X