Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Ces communes qui limitent les aides facultatives

Publié le 17/07/2015 • Par Frédéric Ville • dans : Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

Fotolia_81874083_XS
Mike Studio Prod Fotolia
Les besoins sociaux augmentant, des communes choisissent néanmoins de maîtriser les aides sociales facultatives : elles en suppriment certaines ou durcissent les critères d’attribution.

Alors que 68 % des centres communaux d’action sociale (CCAS) constatent une augmentation des demandes d’aides(1), certaines communes diminuent ou encadrent les aides sociales facultatives (ASF). Le sujet est si sensible que certains maires ont refusé de répondre à nos sollicitations.

De quoi s’agit-il ? Les ASF sont des secours d’urgence pour couvrir des dépenses de première nécessité (alimentaires, énergie, hébergement…), des aides renouvelables (en cas de difficulté majeure ponctuelle, de lourdes dépenses…) ou des avances remboursables. Ces dernières prennent la forme soit de microcrédits, instruits par les CCAS mais octroyés par des banques, soit de prêts pour financer un permis de conduire, un équipement ménager, faire face à un décès… Les ASF sont accordées en espèces, en nature, en bons d’achat, par règlement des créanciers, sous forme de tarifs préférentiels, etc.

Des budget amputés

En 2006, selon l’Union nationale des CCAS, les aides sociales facultatives représentaient en ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces communes qui limitent les aides facultatives

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X