Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Habitat

L’ANAH réoriente ses priorités

Publié le 05/05/2010 • Par Martine Kis • dans : France

Premier conseil d’administration pour le tout nouveau président de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), Dominique Braye, le mercredi 5 mai. Et lancement d’un processus de réforme des aides et de simplification des processus de l’agence : « Réorientation forte de l’agence », selon le maire de Mantes-la-Jolie.

Il s’agit de réorienter les aides vers les propriétaires occupants pauvres et la lutte contre la précarité énergétique. Celle-ci fait l’objet d’une convention entre l’Etat et l’Anah pour la période 2010-2017 et bénéficie de 500 millions d’euros du fonds d’investissement d’avenir (Grand emprunt), en sus de 750 millions de l’Anah. 300 000 logements devraient être réhabilités.

L’Anah rééquilibrera les aides en faveur des propriétaires occupants pauvres, les propriétaires bailleurs ayant été relativement favorisés jusque là. L’efficacité des aides de l’Anah aux propriétaires bailleurs pour obtenir des loyers maîtrisés n’étant pas satisfaisante, l’agence agira comme un « ensemblier ». Elle orientera les bailleurs vers les options les plus intéressantes : aides, subventions, aides fiscales ou encore conventions sans travaux. Quant à la fixation du niveau du loyer, « il ne peut se faire qu’à un niveau fin », tenant compte du contexte local.

Autre engagement de l’Agence : le renforcement de la lutte contre l’habitat indigne et très dégradé, par le biais du programme national de requalification des quartiers d’habitats anciens (PNRQAD).

Dans ce contexte de modification des priorités, l’Anah s’engage à prendre en compte les dossiers engagés et à ne pas mettre en difficulté les collectivités locales. Des dispositions de transition seront prises. Nous serons en concertation permanente avec les élus pour ne pas casser ce qui est mis en place, assure le président.

Habitat

L’ANAH réoriente ses priorités

 

Premier conseil d’administration pour le tout nouveau président de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), Dominique Braye, le mercredi 5 mai. Et lancement d’un processus de réforme des aides et de simplification des processus de l’agence : « Réorientation forte de l’agence », selon le maire de Mantes-la-Jolie.

Il s’agit de réorienter les aides vers les propriétaires occupants pauvres et la lutte contre la précarité énergétique. Celle-ci fait l’objet d’une convention entre l’Etat et l’Anah pour la période 2010-2017et bénéficie de 500 millions d’euros du fonds d’investissement d’avenir (Grand emprunt), en sus de 750 millions de l’Anah. 300 000 logements devraient être réhabilités.

L’Anah rééquilibrera les aides en faveur des propriétaires occupants pauvres, les propriétaires bailleurs ayant été relativement favorisés jusque là. L’efficacité des aides de l’Anah aux propriétaires bailleurs pour obtenir des loyers maîtrisés n’étant pas satisfaisante, l’agence agira comme un « ensemblier ». Elle orientera les bailleurs vers les options les plus intéressantes, aides, subventions, aides fiscales ou encore conventions sans travaux. Quant à la fixation du niveau du loyer, « il ne peut se faire qu’à un niveau fin », tenant compte du contexte local.

Autre engagement de l’Agence : le renforcement de la lutte contre l’habitat indigne et très dégradé, par le biais du programme national de requalification des quartiers d’habitats anciens (PNRQAD).

Dans ce contexte de modification des priorités, l’Anah s’engage à prendre en compte les dossiers engagés et à ne pas mettre en difficulté les collectivités locales. « Des dispositions de transition seront prises. Nous serons en concertation permanente avec les élus pour ne pas casse ce qui est mis en place », assure le président.

MK

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’ANAH réoriente ses priorités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X