Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Administration et services publics

Centre. Vierzon reprend en main la restauration collective

Publié le 24/07/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

La ville de Vierzon (Cher) a officiellement repris en régie le 6 juillet la gestion de sa cuisine centrale.

Cette «municipalisation» était un point clef du programme électoral du nouveau maire, Nicolas Sansu (PCF), élu en 2008. Sous la conduite de l’adjoint socialiste Philippe Fournié la ville avait engagé des négociations depuis plusieurs mois avec la société Avenance qui gérait la restauration collective depuis le début des années 1990.
La ville avait obtenu dés septembre 2008 une baisse des prix des repas scolaires ainsi que des repas servis par le CCAS aux personnes âgées. Au total, près de 900 repas sont préparés chaque jour et acheminés vers les 18 restaurants scolaires.

Et pourtant, la séparation avec Avenance n’a pas été aussi simple que prévue. Sur les 11 salariés de la cuisine centrale, huit ont en effet été intégrés dans les services de la ville, mais trois restaient sans affectation et sans solution.
«La ville ne laissera personne sur le bord de la route», a rappelé le maire afin que l’ensemble des personnels soient pris en charge.

Agriculture bio
«Le divorce avec Avenance ne se passe pas très bien», a regretté Philippe Fournié. La ville estimait en effet qu’Avenance n’avait pas effectué certains travaux à sa charge pour un montant compris entre 1 et 1,5 million d’euros. Un accord est pourtant intervenu pour clore le dossier.
La mairie doit mettre à profit les prochaines semaines pour modifier ses approvisionnements, favoriser l’agriculture raisonnée et bio avant d’envisager une nouvelle baisse des prix en fin d’année.

Après la restauration, la ville prépare la municipalisation du service des eaux en 2010.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre. Vierzon reprend en main la restauration collective

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X