Sécurité routière

Renforcement de la législation routière afin de protéger les cyclistes

Par

Un décret relatif au plan d'actions pour les mobilités actives et au stationnement adapte plusieurs règles de circulation routière en vue de sécuriser et de favoriser le cheminement des piétons et des cyclistes.

Ce décret vise à sécuriser et à développer la pratique de la marche et du vélo. Il améliore le respect des cheminements piétons et des espaces dédiés aux cyclistes, en aggravant les sanctions en cas d’occupation par des véhicules motorisés.

Il interdit l’arrêt ou le stationnement à cinq mètres en amont du passage piéton (en dehors des places aménagées) pour accroître la visibilité entre les conducteurs de véhicules et les piétons souhaitant traverser la chaussée. Il généralise également les doubles sens cyclables aux aires piétonnes et à l’ensemble des voies où la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 30 km/h (sauf décision contraire de l’autorité de police). Sur les voies où la vitesse est limitée à 50 km/h ou moins, il permet aux cyclistes de s’écarter des véhicules en stationnement sur le bord droit de la chaussée.

Dans le même temps, il autorise le chevauchement d’une ligne continue pour le dépassement d’un cycliste si la visibilité est suffisante.

Certaines modalités entreront en vigueur au 1er janvier 2016

L’entrée en vigueur des dispositions autorisant la circulation à double sens des cyclistes et leur réservant l’usage exclusif des sas au droit des feux de signalisation ne seront applicables qu’à compter du 1er janvier 2016. De même, celles de ses dispositions accompagnant la mise en œuvre de la redevance de stationnement des véhicules entrent en vigueur à la date prévue au V de l’article 63 de la loi n° 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, actuellement fixée au 1er janvier 2016.

Commentaires

2  |  réagir

07/07/2015 11h24 - Sam2

Je partage totalement le sentiment exprimé par Sam: arrêtons de rendre encore plus complexe le système!
Si l’idée de rendre le piéton plus visible en agrandissant la zone de on stationnement à côté d’un passage pour piétons peut sembler pertinente, il n’en est rien.
D’abord les piétons n’utilisent que très rarement ces passages. Enfin, on va réduire le nombre de places de stationnement, avec unn coût pour les collectivités qui une fois encore n’a pas été calculé.

Certaines communes ont aussi décidé de mettre des passages pour piétons tous les 15 ou 20 mètres… qui ne sont pas utilisés.

Comme on le dit souvent, la réponse est dans la question: pour améliorer la sécurité, il faut que chacun respecte les régles et son prochain.
Il ne faut surtaout pas rajouter des régles qui vont donner de nouveaux droits à certains usagers.

En conclusion, comme il est interdit d’interdire, soyons fous et demandons à l’Etat d’arrêter la mise en place de nouvelles contraintes mais invitons ses représentants à regarder les mesures mises en places par nos voisins européens et surtout, mettons en place l’éducation au partage de la route.

Signaler un abus
06/07/2015 03h20 - Sam

Super…, encore des accidents à prévoir…
Il faudra un jour que chacun comprenne que nous sommes tour-à-tour : Pièton, puis cycliste et enfin conducteur… et pour certains Routiers, Pompiers, etc….
L’individualisme reigne en maitre !! les lois n’y changeront rien,
arrêtons de vouloir la priorité aux vélos (quand nous sommes en vélo) Puis aux piètons (quand nous sommes à pieds) puis aux voitures… (quand nous sommes conducteurs…)
Cool, respectons chacun, et plus besoin de règles… Mille-feuilles…
Allez bonne route avec le sourir, et le temps…. (Partir à l’heure c’est prévoir du retard… donc partir en avance… et non foncer sur tout ce qui bouge… à pieds, en vélo ou en voiture…)
:-))
Sam

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP