Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

L'actualité des marchés financiers - Juillet 2015

La Grèce en défaut ou les jours sombres de la monnaie unique

Publié le 03/07/2015 • Par Adrian Koss Matthieu Collette • dans : A la Une finances, Actu experts finances

fa_2015_07
La Gazette
Mardi 30 juin, la Grèce a fait défaut sur sa dette vis-à-vis du FMI. A cours d’argent frais, pour cause de fin du programme d’aide, Athènes n’a pas pu rembourser le milliard et demi d’euros dû. Mais ce défaut est l’issue de longs mois de négociations et d’un dernier week-end de juin qui restera – au mieux – parmi les jours difficiles de la zone euro. Décryptage, en vidéo, des conséquences du referendum de dimanche.

Le dimanche 28 juin, pour éviter le chaos financier après la suspension des négociations avec ses créanciers, le gouvernement grec avait en effet décidé de fermer ses banques et d’instaurer le contrôle des capitaux. C’est Alexis Tsipras, Premier ministre grec – qui après avoir réuni le Conseil de stabilité financière grec -, a annoncé la nouvelle, faisant ainsi suite à la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de geler le montant des prêts d’urgence permettant au système bancaire grec de rester hors de l’eau. D’ici le 6 juillet prochain, les grecs ne pourront ainsi retirer que 60 euros par jour aux distributeurs de billets. Pour protéger le secteur bancaire, un contrôle des capitaux est aussi instauré, pour éviter des fuites qui pourraient être préjudiciable. Enfin, la Bourse ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Grèce en défaut ou les jours sombres de la monnaie unique

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X