Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement

Grand Paris : Normands et Parisiens sur le même bateau

Publié le 05/05/2010 • Par Patrick Bottois • dans : Régions

Réunis à l’invitation du maire du Havre en Seine-Maritime le 4 mai pour le colloque inaugural « Paris-Rouen-Le Havre-Seine d’Avenir », les grands élus des trois régions Ile-de-France, Basse et Haute-Normandie n’ont pas manqué leur rendez-vous.

Enjeu : créer un front commun pour faire du développement de l’axe Seine dans le cadre du grand Paris un enjeu économique national, pour l’édile havrais qui souhaite chasser en meute pour obtenir, d’abord, à l’horizon 2020, une ligne ferroviaire TGV ou LGV, autre colonne vertébrale du développement séquanien avec le fleuve.

Ce qui passe d’abord par du concret, à savoir commencer par construire une nouvelle ligne Mantes-la-Jolie-gare Saint-Lazare-La Défense pour désengorger le trafic, bâtir une nouvelle gare à Rouen et lancer les enquêtes publiques en 2011 pour que la ligne soit opérationnelle en 2020, a martelé le président de la région Haute-Normandie.

Embranchement

Du concret et des engagements de l’Etat pour cet investissement indispensable estimé à neuf milliards d’euros, c’est également ce qu’a réclamé le président de l’agglomération rouennaise. Cependant que le président de Basse-Normandie a rappelé que cette ligne devra ressembler à un Y avec son embranchement à Rouen vers Caen.

Si les présidents des agglomérations du Havre et de Rouen ont signé, en fin de journée, avec le maire de Paris, une déclaration réaffirmant leur engagement solidaire autour de Seine d’avenir, le dernier mot est revenu à l’élu parisien. Fort du constat qu’il n’est dans le monde de grande métropole qui ne s’appuie sur la mer, Bertrand Delanoë a rappelé que si la Normandie a besoin de Paris, Paris a tout aussi besoin de la Normandie.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grand Paris : Normands et Parisiens sur le même bateau

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X