En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

Fonction publique

Action sociale : « Le Cnas prépare de nécessaires adaptations » (René Régnault)

Publié le • Par • dans : A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH • Club : Club RH

0

Commentaire

Réagir

© Cnas

A l'occasion d'un bilan de l'assemblée générale du Comité national d’action sociale pour le personnel des collectivités territoriales (Cnas), son président, René Régnault, annonce le passage à une cotisation forfaitaire uniforme de 205 euros par agent en 2018.

 

Quel bilan tirez-vous de l’assemblée générale du Comité national d’action sociale (Cnas) ?

Nous avons notamment longuement débattu, les 4 et 5 juin, de l’évolution des prestations et services proposés face aux mutations sociétales. Les nouveaux modes de consommation sont moins axés sur le consumérisme, notre offre doit en tenir compte. Par exemple, si, hier, nous pouvions apporter une aide aux vacances sous forme de subventions complémentaires des rabais consentis par les voyagistes, nos bénéficiaires sont aujourd’hui davantage intéressés par des formules « tout compris » (offres incluant l’hébergement mais aussi les loisirs, les visites découvertes, etc.).

Ce fut également l’occasion de faire le point sur notre activité. Nous sommes toujours en croissance, et les nouvelles structures sont surtout des intercommunalités. Le Cnas recense 19 967 structures adhérentes au 1er juin, et 661 472 bénéficiaires. Le nombre de collectivités adhérentes est en baisse, mais pas le nombre de bénéficiaires, ce qui signifie que nous comptons davantage de collectivités de taille importante.

Quels changements avez-vous entérinés lors de cette AG ?

Nous avons choisi de faire un geste en direction des collectivités, pour qui la période est délicate. La cotisation va être revue. Jusque-là basée sur un pourcentage de la masse salariale (0,86 % depuis 2012) avec des valeurs plancher et plafond, elle va devenir forfaitaire uniforme, un changement que nous allons lisser sur trois ans. La cotisation atteindra 205 euros par agent en 2018.

Le système devient plus simple, lisible et prévisible. Dans le détail, la cotisation ne va pas être modifiée pour 73 % des adhérents, qui se trouvaient au plancher, et va progressivement diminuer pour les 5 % qui étaient auparavant au plafond. Les 22 % restants connaîtront un lissage progressif, à la hausse ou à la baisse. Il s’agit plutôt de collectivités de taille importante, même si cela peut concerner aussi quelques-unes plus « petites ».

J’insiste sur le fait que les collectivités paieront en 2016 au maximum la même somme qu’en 2015.

Ces changements vont entraîner un manque à gagner pour le Cnas de 12 millions d’euros sur trois ans, que nous allons prélever sur nos fonds propres, d’ailleurs issus eux-mêmes de la mutualisation.

Quel est l’impact de la réforme territoriale sur votre action ?

Nous préparons les nécessaires adaptations, par exemple la possibilité d’une adhésion partielle. Notre politique consiste en effet à ce que tous les agents d’une collectivité adhérente puissent bénéficier de nos services. Les regroupements de collectivités posent question, par exemple dans le cas des intercommunalités ou lorsqu’une seule région sur trois d’un futur grand ensemble est actuellement adhérente. Il ne s’agirait pas de pénaliser les agents.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

En ville, le vélo passe à la vitesse supérieure

Les villes étouffent et le climat n’attend plus : la conscience de l’urgence semble progresser chez les citadins, de plus en plus cyclistes. Les politiques publiques ne sont pas étrangères à cette évolution : le vélo fait désormais partie des missions ...

La révision des valeurs locatives des logements est faisable et opportune, selon la DGFIP

Le bilan de l'expérimentation de la révision des valeurs locatives des locaux d'habitation menée par la DGFIP dans cinq départements est clair : ce chantier est à la fois opportun et faisable techniquement tout en garantissant les ressources des collectivités. Il ...

Les sapeurs-pompiers interpellent les candidats à la présidentielle

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a dévoilé le 22 février une série de propositions relatives à l’organisation du système de secours d’urgence et à la protection des populations. Objectif : interpeller les candidats à la ...

Les territoriaux, plus sportifs mais moins regardants sur leur assiette que la moyenne des Français

La Mutuelle nationale territoriale s’intéresse pour la première fois à la nutrition et à l’activité physique des agents des collectivités. Résultats de l’enquête : ils se déclarent plus actifs et sportifs que la moyenne des Français, mais pas plus ...

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publiqueFonction publique territorialeSocial

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.