Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elus

L’absentéisme des élus sera sanctionné à la région Nord-Pas-de-Calais

Publié le 03/05/2010 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : Régions

Trois absences consécutives aux séances plénières et aux commissions permanentes du conseil régional entraînera une réduction de 30 % de l'indemnité mensuelle des élus durant deux mois.

Les 21 et 22 avril 2010, l’assemblée du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, réunie en plénière, a voté à l’unanimité cet amendement déposé par tous les groupes politiques et modifiant le règlement intérieur.  L’année dernière, nous avons eu 73 % de présence aux assemblées. En règle générale, nous avons très peu de problèmes d’absentéisme des élus, se félicite pourtant Dominique Soyer, directeur général adjoint du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.

Absences justifiées
C’est donc pour garder ces bonnes habitudes et ne pas sembler laxiste face aux récentes initiatives des conseils régionaux de Midi-Pyrénées et d’Ile-de-France – qui semblent plus touchés par cette problématique – que la région Nord-Pas-de-Calais a elle aussi décidé de sanctionner financièrement l’absentéisme des élus. Les absences pourront être justifiées pour des raisons bien précises, listées dans l’amendement. Par exemple : un autre mandat qui obligerait à siéger ailleurs, précise Dominique Soyer. Il souligne que, au regard de l’assiduité des élus, cet amendement risque fort d’avoir peu d’incidence :  s’il avait déjà été appliqué les années précédentes, aucun des élus n’aurait été sanctionné.

Régions

5 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’absentéisme des élus sera sanctionné à la région Nord-Pas-de-Calais

Votre e-mail ne sera pas publié

Dédé

04/05/2010 08h17

la sanction s’appliquera-t’elle à ceux qui viennent juste émarger et/ou faire acte de présence ?

Jean-Jacques 92

04/05/2010 04h12

Eternelle question : comment évaluer le travail intellectuel ? car pour un type devant sa presse, une conditionneuse devant son tapis roulant, un paysan sur ses terres c’est facile : suffit de compter le nbre de pièces produites, de commandes préparées, de superficies travaillées… pour un élu : comptabiliser le nombre d’interventions en séance ? le nombre de questions écrites posées ? …

keras

04/05/2010 09h00

Voilà une bonne résolution , mais il faudrais la prendre pour tous le pays y compris pour nos députés Européens qui représente la France. On en gagnerait de l’argent !!!!!!!!

labartuc

04/05/2010 02h54

ces dispositions me font sourire – euphémisme – quid de l’absence des élus dans les CA des lycées (on y vote le budget dont les ressources sont largement régionales) ? quid de l’absence des élus dans les CA et/ bureau des associations dont la collectivité territoriale est membre ? Quid de l’absence des élus dans les missions locales ? etc …. rien n’est prévu – la vie de la collectivité publique ne se résume pas aux assemblées du CR ou de la CP…. défendre et présenter les intérêts, la politique de la Région, du Département de la Commune dans les instances ou elle doit être représentée de fait – semble bien peu intéresser les édiles – aucune sanction est prévue – c’est guère reluisant – et considère – ce qu’il faut bien appeler un effet de manche d’une tristesse – rendez-vous en fin de mandat – pour voir combien de retenues auront été réellement faits – combien de justifications d’absences auront été faites ainsi que leur taux « d’acceptation » « on » amuse la galerie !

Jean-Jacques 92

04/05/2010 04h07

Attention à ne pas confondre « présence » et « présence indemnisée » (les fameux jetons de présence des administrateurs de Stés) mais je suis globalement d’accord : les « élus » « notables » « représentants de la sté civile » et autres « personnes qualifiées » cumulent souvent trop de fonctions, par choix (ambition, engagement, militantisme, etc.) ou par obligation (peu de volontaires car c’est contraignant) qu’ils doivent faire des choix… et donc briller par leur absence dans certaines instances. Lorsqu’il y a rémunération, il est logique que celle-ci tienne compte de l’absentéisme

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X