Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique de la ville

Rénovation urbaine : le ministère des Affaires sociales reste autorité de tutelle

Publié le 27/07/2009 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

L’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) avait fait l’objet il y a quelques mois de quelques passes d’arme entre la ministre du Logement de l’époque, Christine Boutin, et la secrétaire d’état à la Ville Fadela Amara. Cette dernière passant de l’autorité du ministre du Logement à celui du travail lors d’u dernier remaniement, il s’agissait de déterminer qui désormais aurait la tutelle sur l’Anru.

Fadela Amara avait finalement obtenu gain de cause, arguant qu’il s’agissait pour elle d’un outil incontournable de la politique de la ville. Avec la transformation du ministère du Logement en secrétariat d’état, rattaché au ministre de l’Ecologie, du développement et de l’aménagement durables, on pouvait à nouveau se poser la question de la tutelle de l’Agence.
En effet, l’actuel ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo, est le « père » de l’Anru, agence qu’il a créée en 2003 alors qu’il était ministre délégué à la Ville et à la rénovation urbaine.

Le nouveau décret d’attribution du ministère de l’Ecologie, du développement et de l’aménagement durables confirme le statu quo quant à la tutelle de l’Anru : le décret n° 2009-895 du 24 juillet 2009, publié au JO du 25 juillet, énonce que le ministre est «chargé de la politique de réhabilitation et d’amélioration de l’habitat dans les quartiers anciens dégradés. En outre, il participe à la préparation des décisions relatives à l’offre et à la rénovation de logements arrêtées dans le cadre de la politique de rénovation urbaine».
Le ministère n’est donc qu’associé à la politique de l’Anru, mais l’autorité de tutelle demeure le ministre du Travail et des affaires sociales Xavier Darcos.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Rénovation urbaine : le ministère des Affaires sociales reste autorité de tutelle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X