En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

Mutuelles

La MNT poursuit son offensive sur le front de la recomposition du paysage mutualiste

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

0

Commentaire

Réagir

MNT-alain-gianazza-une © PHILIPPE CIBILLE - MNT

A l’issue de son assemblée générale des 19 et 20 juin, la Mutuelle nationale territoriale a réaffirmé son désir d’être présente dans la recomposition mutualiste et envisage un certain nombre de rapprochements.

 

La Mutuelle nationale territoriale (MNT), qui vient de réélire à sa tête pour deux ans son président Alain Gianazza, a beaucoup de fers au feu. Et pas des moindres. A l’occasion de son assemblée générale, à ­Marseille les 19 et 20 juin, le nouveau conseil d’administration, « rajeuni et féminisé », a ainsi pris acte des dernières évolutions du secteur mutualiste tout en impulsant de nouveaux objectifs.

Améliorer la participation
employeur

Auditionnée en mars par la mission d’évaluation du décret du 8 novembre 2011 relatif à la participation employeur en ­matière de protection sociale complémentaire, la MNT n’a pas caché son inquiétude concernant les effets « délétères » de la mise en place du nouveau cadre juridique et des conventions de participation. « Nous avons fait des propositions pour ­défendre ­notamment les dispositifs de solidarité inter­générationelle », confie le président de la mutuelle.

Très présente dans le cadre de la recomposition du paysage mutualiste, la MNT poursuit aussi son rapprochement avec Smacl assurances dans le but de constituer un pôle mutualiste et territorial. L’union ­devrait d’ailleurs être scellée lors d’une assemblée générale extraordinaire le 10 octobre prochain. La fusion avec la ­Covimut, mutuelle territoriale rayonnant sur le département de la Vienne, sera, en outre, opérationnelle dès le 1er janvier 2016. Actuellement, une réfle­xion est menée sur l’intérêt d’adhérer à l’union mutualiste de groupe ­Harmonie ­mutuelle - MGEN. « Cette adhésion n’aura d’intérêt que si elle est compatible avec notre stratégie affinitaire, affirme ­Jérôme ­Saddier, directeur général de la MNT. Parmi nos conditions figure avant tout le fait d’être ­reconnu comme intervenant prioritaire ­auprès des collectivités et de leurs agents. »

En revanche, la MNT, après s’être portée candidate à la reprise de l’activité de régime complémentaire de la LMDE en mars dernier, s’est finalement retirée. La mutuelle Interiale est aujourd’hui sur les rangs.

Lire aussi : Intériale se renforce sur le marché des collectivités

Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé

Par ailleurs, l’offre de la MNT, dans le cadre de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé, a été retenue parmi les dix offres sélectionnées par le gouvernement. «Nous proposons aussi d’aider les collectivités ­locales à faciliter l’accès de leurs administrés à l’aide à la complémentaire santé», indique ­Alain ­Gianazza. Un courrier vient d’être adressé aux principales associations de collectivités et de cadres territoriaux. Les responsables de la MNT se sont, en effet, montrés très préoccupés du développement des « mutuelles communales », qui, selon eux, empêchent leurs adhérents de bénéficier de cette aide.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publique territorialeProtection sociale

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.