Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gens du voyage

Scolarisation

Publié le 30/04/2010 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

Les maires doivent prévoir, pour les enfants des forains, une scolarisation dès la demande d'emplacement.

Des orientations nationales fixent les modalités d’inscription et de scolarisation des enfants du voyage dans le Bulletin officiel de l’éducation nationale n° 10 du 25 avril 2005.

Les enfants du voyage séjournant sur une commune ont droit à être scolarisés et il est de la compétence du maire d’inscrire les enfants qui se présentent.
Pour organiser et suivre de manière cohérente l’action en faveur des enfants de familles non sédentaires pour raisons professionnelles, il existe dans chaque académie un coordonnateur départemental chargé d’assurer la liaison avec les divers services de l’État afin de faciliter l’organisation de l’accueil et de l’inscription des élèves.

Pour ce faire, les relations du coordonnateur avec les partenaires locaux sont essentielles, avec les maires en particulier, qui doivent prévoir, pour les enfants des forains, une scolarisation dès la demande d’emplacement et lui permettre de disposer de l’information en temps utile pour anticiper l’accueil des élèves.

La collaboration du coordonnateur avec les inspecteurs chargés des circonscriptions du premier degré est également importante pour faciliter la mise en place d’aides aux équipes pédagogiques et aux élèves. Lorsque les effectifs peuvent être évalués avec assurance, il est recommandé d’en informer l’inspecteur de l’éducation nationale en charge de la circonscription, afin qu’il prenne, sous l’autorité de l’inspecteur d’académie, les mesures nécessaires à la scolarisation de ces enfants dès la prochaine rentrée scolaire.

Il appartient aux inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux de l’éducation nationale, de faire appliquer les textes avec la plus grande vigilance.

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Scolarisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Dunoyer de Segonzac Anne

17/05/2010 12h54

L’association « L’enfant @ l’hôpital » serait heureuse de proposer ses méthodes d’apprentissage aux enfants du voyage.
Depuis plus de dix ans, l’association « L’enfant @ l’hôpital » a mis au point une nouvelle manière d’apporter la culture, par internet, aux enfants malades et handicapés, hospitalisés dans toute la France, qui ont tout particulièrement besoin de savoir pourquoi ils apprennent.
Ce sont des voyageurs et des savants qui dialoguent avec eux, parfois du bout du monde. Les enfants lisent et écrivent ainsi sans effort.
Chargés de stimuler ces forums internet en réconfortant les enfants, à leur chevet ou dans la classe de l’établissement,  les jeunes stagiaires de l’association, polytechniciens en service civil ou élèves d’autres écoles de l’enseignement supérieur, voyagent en train, chaque jour, dans toute la France.
Les enseignants s’appuient sur ces échanges pour continuer d’assurer la scolarité des enfants, aiguiser curiosité et sens artistique, et les sortir de l’isolement et de la fatigue. Une aide précieuse pour  eux qui ne peuvent se consacrer en même temps à chaque jeune malade ou handicapé.
L’association « L’enfant @ l’hôpital » accompagne chaque année 3 000 enfants qui séjournent dans divers services pédiatriques hospitaliers, mais aussi des centres de réadaptation fonctionnelle ou des CLIS.
Kolibri et Radio Kolibri, les plates-formes d’échanges que l’association « L’enfant @ l’hôpital » a construites pour mettre en place et animer son université interactive, sont maintenant des outils internet libres qui peuvent être adaptés à d’autres jeunes en difficulté d’apprentissage.
C’est donc le moment pour l’association de transmettre son expérience à différentes structures, comme les classes pour les enfants du voyage.
Anne Dunoyer de Segonzac
www.enfant-hopital.org

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X