Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Politique publique

Sécurité : les petites villes affichent leur spécificité

Publié le 24/06/2015 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Gregoire Le Blond APVF Chantepie 1
Chantepie
Lors de son congrès à Paimpol (Côte d'Armor), l'Association des petites villes de France s'est penchée sur les politiques de sécurité. L'occasion d'exprimer ses préoccupations et de partager les expériences locales. Grégoire Le Blond, maire (UDI) de Chantepie (Ille-et-Vilaine) et vice-président de Rennes Métropole a répondu à nos questions.

A l’occasion du congrès de l’Association des petites villes de France, qui s’est tenu à Paimpol (Côte d’Armor), vous avez animé avec le maire (PS) de Vitry-le-François, Jean-Pierre Bouquet, un atelier dédié aux politiques de sécurité. Quelles préoccupations les maires ont-il exprimé ?

Plus la ville est petite et moins elle dispose de moyens de l’Etat. Les gendarmes sont moins nombreux et sont déployés sur des territoires très vastes. De plus, nous subissons le déplacement de la délinquance dû à l’action ciblée dans les zones de sécurité prioritaires. Dans ce contexte, nous n’avons pas d’autre choix que d’agir nous-mêmes.

Comment agissez-vous ?

Depuis la loi du 5 mars 2007, le maire est devenu le pivot de la politique de prévention de la délinquance. Il s’appuie sur une large panoplie d’outils comme les polices municipales, la vidéoprotection ou les centres sociaux. La difficulté est que les petites villes sont rarement dotées d’un service municipal spécialisé ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sécurité : les petites villes affichent leur spécificité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X