Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Energie-déchets

Puiser des recettes dans les investissements productifs

Publié le 24/06/2015 • Par Claire Chevrier • dans : Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

Panneaux solaires à la campagne
Phovoir
Les collectivités recherchent les économies mais il est aussi possible de générer, à la marge, des recettes supplémentaires par le biais d’investissements productifs. La revente d’énergie ou de déchets constitue l’une des pistes à étudier.

Aucune collectivité ne deviendra riche en investissant dans le photovoltaïque, l’éolien ou l’optimisation du tri de ses déchets. Cependant, à l’heure où chacun cherche des marges de manœuvre, il peut être intéressant d’ajouter quelques dizaines ou centaines de milliers d’euros de recettes à son budget.

« Un investissement effectué par une collectivité, qui génère un retour financier rapide, je n’en connais pas ! Ce n’est d’ailleurs pas le rôle de l’investissement public », rappelle Olivier Dehaese, vice-président délégué à l’énergie et aux déchets à Rennes métropole (43 communes, 420 700 hab.). Mais certains investissements affichent tout de même des recettes supérieures à leur coût.

Revalorisation des tarifs « T4 »

La région Bretagne a ainsi installé des panneaux photovoltaïques sur plusieurs lycées. Les huit contrats de raccordement électrique signés avec EDF, en 2014, lui ont rapporté 33 000 euros. « Pour certains lycées, nous réinjectons dans le circuit de l’établissement la ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Puiser des recettes dans les investissements productifs

Votre e-mail ne sera pas publié

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X