Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Contraintes budgétaires : les villes prennent à témoin les habitants

Publié le 15/06/2015 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : Actu experts finances

Fotolia_72267351_XS
Fotolia
La guillotine installée devant la mairie de Givors (Rhône), le 7 juin, pour dénoncer les coupes sombres de l'Etat dans les finances locales n'aura pas manqué de faire parler d'elle. Sans toujours déployer des moyens aussi spectaculaires, les communes ont à cœur de dénoncer les baisses de dotation par des vidéos, suppléments et questionnaires.

Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne, 53 000 hab.) a ainsi lancé en février sa « bataille budgétaire », campagne de sensibilisation à grands renforts d’affichages en 160×120 cm dans la ville, mais également d’un fascicule de quatre pages distribué aux habitants et d’un film projeté aux agents puis mis en ligne sur le site internet de la commune. Message : malgré un budget amputé de 6,4 millions d’euros en 2015, la commune entend maintenir le service public local et continuer à porter les valeurs de solidarité qui sous-tendent son action.

Au programme des semaines à venir, toujours à Fontenay-sous-Bois : des coups de projecteur sur le coût des 5 000 repas par jour confectionnés en régie ou encore sur les tarifs à moins de cinq euros du cinéma d’art et d’essai. « Il s’agit de détailler les choix budgétaires de la municipalité et de d’expliquer la part du financement, par la commune d’un côté et par les usagers ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contraintes budgétaires : les villes prennent à témoin les habitants

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X