Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

La lutte contre l’absentéisme, une source d’économies ?

Publié le 10/06/2015 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Doctor with laptop and man in doctor's office
Phovoir
Les collectivités territoriales qui souhaitent réduire leurs dépenses de personnel ne devront pas négliger la lutte contre l’absentéisme, gisement d’économies importantes. Certaines d’entre elles ont recours à un assureur pour se prémunir, d’autres au contrôle médical.

Cet article fait partie du dossier

Dépenses de personnels : activez tous les leviers !

En 2013, toutes natures d’arrêts pour raison de santé confondues, le taux d’absentéisme des agents des collectivités s’établit à 8,7 %, en hausse de 18 % depuis 2007(1), selon l’assureur Sofaxis, et le nombre de jours d’arrêt par agent employé est de 25 (23 hors maternité)(2). Le coût direct (indemnités journalières, charges patronales, frais médicaux…) est évalué à 1,2 milliard d’euros par la direction générale des collectivités locales pour 2011 (maladie ordinaire) et à 3,6 milliards par an dans sa totalité (hors parentalité) selon l’Institut français pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (Ifrap).

« En ramenant le nombre de jours d’absence à la moyenne du secteur privé, l’économie est d’environ 2 milliards », indique Agnès Verdier-Molinié, directrice de l’Ifrap qui propose d’instaurer « trois jours de carence dans le public , une prise en charge à 100 % seulement six jours dans l’année maximum et une part importante de rémunération à la ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La lutte contre l’absentéisme, une source d’économies ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X