Energie

Lois NOTRe et Maptam : le mic-mac des compétences énergie des métropoles

| Mis à jour le 19/06/2015
Par
Symbole complication

Phovoir

Le projet de loi de Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), tel qu'il vient d'être voté en 2e lecture au Sénat, rajoute une couche supplémentaire sur le transfert des compétences énergie aux métropoles. Au risque de devenir extrêmement difficile à appréhender... Décryptage de ces évolutions liées aux lois NOTRe, Maptam, ainsi qu'au projet de loi de transition énergétique.

Entre la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (Maptam) du 27 janvier 2014, le projet de loi NOTRe, qui vient d’être voté en seconde lecture au Sénat, mais aussi le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte (PLTECV), examiné en deuxième lecture à l’Assemblée nationale et qui arrivera en séance publique au Sénat le 30 juin, il est parfois difficile de comprendre comment les compétences énergie sont transférées aux métropoles. On peut même parler d’une réelle complexité, liée aux négociations entre le gouvernement, les chambres parlementaires et le lobbying acharné de tous les acteurs impliqués…

 

Le cas des métropoles

La loi Maptam a défini les grands principes de ce transfert de compétences et les relations entre les communes, les intercommunalités, les métropoles et les grands syndicats d’énergie. De fait, dans l’écosystème énergétique et décentralisé français, les syndicats d’énergie jouent un rôle de premier plan. Les communes et intercommunalités sont en effet nombreuses à leur avoir transféré leurs compétences concernant les réseaux de distribution d’électricité et de gaz.

Pour organiser ce transfert, la loi Maptam s’est appuyée sur le principe de représentation-substitution (1). Ce principe implique que le territoire concerné reste dans le syndicat et que sa place au sein du conseil syndical est automatiquement transférée à la métropole.

Mais il a été décidé que ce principe ne s’appliquerait que pour les réseaux de distribution électrique, et donc pas pour ceux de gaz ou pour les réseaux de chaleur/froid. Pour expliquer cette différence de traitement, Pascal Sokoloff, directeur de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), souligne l’importance de « garder les équilibres actuels à propos des réseaux de distribution électrique et de maintenir les ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP