Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Enseignement

Orléans veut créer une antenne de Sciences Po

Publié le 21/04/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Les collectivités veulent renforcer l’offre «grandes écoles» pour enrayer le déclin de l'université locale.

C’est en mai que l’Université d’Orléans et les différentes collectivités -ville et agglomération d’Orléans, conseil général du Loiret et conseil régional du Centre- devraient officiellement acter leur désir de créer une antenne de l’Institut d’études politiques de Paris à Orléans.

L’initiative avait été engagée il y a plusieurs mois par Eric Doligé, président du CG 45, avec la réalisation d’une étude de marché et le choix d’un site éventuel dans un ancien cinéma en friche en face de la gare. Le projet a été repris par la ville d’Orléans dont le maire Serge Grouard (UMP) a noué de premiers contacts avec Richard Descoings, directeur de Sciences Po. À son tour l’Université s’est lancée dans la course avec la constitution d’une «équipe projet» chargée d’affiner le dossier de candidature.

Cette antenne éventuelle doit en effet s’ouvrir en partenariat avec les masters et les laboratoires de l’université afin de ne pas «vampiriser» les formations existantes comme l’explique Pierre Allorant, vice-président de l’université. Sciences Po à Orléans devrait avant tout permettre de redynamiser l’université et d’enrayer un déclin réel : l’université ne compte plus que 14.000 étudiants avec des campus éclatés à Orléans, Chartres, Bourges, Châteauroux et Issoudun. Faute de faculté de médecine, l’université perd régulièrement des étudiants au profit de Tours et surtout de la région parisienne. «C’est une petite université qui a plutôt tendance à régresser estime Eric Doligé, président du CG, il faut inverser la tendance». Le Loiret accuserait ainsi un déficit de 2.500 étudiants par rapport à la moyenne nationale.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Orléans veut créer une antenne de Sciences Po

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X