Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2010

Dans le Cher, la ville de Salbris vote un budget en déséquilibre

Publié le 21/04/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actualité Club finances, Régions

Le budget primitif accuse un déficit proche de 800.000 euros avec le risque d’une mise sous tutelle de la ville.

Le conseil municipal de Salbris (6.200 habitants, Loir-et-Cher) a voté le 15 avril 2010 un budget primitif déficitaire de 797.248 euros. Nous sommes dans une situation économique délicate a expliqué le maire Jean-Pierre Albertini (Modem). Nous assumons ce vote politiquement. Il est destiné à alerter les pouvoirs publics. Nous allons remettre les comptes de la ville à plat.

La ville connaît une situation financière délicate depuis de nombreuses années. La CRC avait d’ailleurs pointé en septembre 2009 un taux d’endettement trop important avec un encours de dette proche de 15 millions d’euros.

Pour 2010 la ville a pourtant décidé d’augmenter ses taux de fiscalité d’environ 10% avec une augmentation moyenne de 130 euros par foyer fiscal. Mais cette hausse n’est pas suffisante pour équilibrer le budget qui va désormais être soumis au préfet et à la CRC avec un risque de mise sous tutelle. Le maire explique cette situation par la crise économique et par des restructurations industrielles ; notamment des entreprises d’armement, qui ont fait perdre 1.000 emplois en 15 ans.

Pour rééquilibrer ses comptes Salbris misait notamment sur la revitalisation du territoire et sur un projet d’implantation logistique promettant la création de 600 emplois. Les différentes décisions que nous avons prises par le passé étaient liées au calendrier de ce développement industriel poursuit le maire. Mais tous ces projets –restés lettre morte- se sont heurtés à une véritable guérilla juridique et judiciaire animée notamment par des propriétaires fonciers et résidents secondaires parisiens.

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dans le Cher, la ville de Salbris vote un budget en déséquilibre

Votre e-mail ne sera pas publié

tij78

22/04/2010 10h29

C’est un véritable cri d’alarme lancé par les Elus et un signal fort à l’attention du Gouvernement tant la crise économique aggravée par les destructions d’emplois industriels et les délocalisations vers les pays émergents vont conduire notre pays et les Collectivités vers des lendemains qui déchantent ! Quand le principe emblèmatique d’équilibre budgétaire est ainsi rompu et brisé de manière aussi transparente et directe c’est le signe annonciateur d’un grand bing-bang que la suppression compléte de la TP en 2012 ne fera qu’amplifier pour restreindre encore plus les services rendus aux populations et accentuer davantage leur paupérisation et leur désespérance. Le désert territorial serait-il en construction ?

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X