Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Etablissements de santé

Alzheimer : une étude qualitative sur les structures de répit

Publié le 21/04/2010 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

La première mesure prônée par le Plan Alzheimer 2008-2012 est le développement et la diversification des structures de répit pour les malades et leurs aidants.

Aucune statistique fiable n’existe – les chiffres de 7514 places d’accueil de jour et 1242 d’hébergement temporaire sont contestés- mais on sait que la France est très en retard. Toutefois, une grande partie des structures existantes sont de création récente, quatre ou cinq ans, et les projets fleurissent.

Afin d’éclairer les promoteurs et gestionnaires ainsi que les décideurs locaux, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) vient de publier un rapport sur les accueils de jour et les hébergements temporaires pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Il devrait donner lieu à un guide, en contrepoint d’une circulaire de cadrage du 25 février 2010 à paraître au bulletin officiel.

La CNSA a voulu identifier les attentes, les freins et les facteurs de réussite, grâce à une étude qualitative menée dans huit départements, entre juillet 2009 et mars 2010, auprès de dix-huit établissements (secteurs public, privé associatif, privé lucratif). Tous les acteurs ont été rencontrés : directeurs, usagers, familles, centres locaux ‘information et de coordination (Clic), inspecteurs des Ddass, entreprises de transport travaillant avec les structures – parmi les freins à explorer, la question des transports fait l’objet d’une interrogation spécifique-, et, bien sûr, les conseils généraux. Ces derniers ont en commun de vouloir élargir l’offre existante, mais avec des pratiques variées : accent mis sur l’hébergement temporaire ou l’accueil de jour, ratio de places de l’une ou l’autre formule pour l’autorisation de nouvelles places permanentes… Ils soutiennent «une certaine diversité de réponses dans les formules de répit existantes» souligne la CNSA

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Alzheimer : une étude qualitative sur les structures de répit

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X