Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cultes

A Emerainville, Une femme interdite de piscine publique pour cause de maillot de bain islamique

Publié le 13/08/2009 • Par La Rédaction • dans : Régions

Une femme d’une trentaine d’années a été interdite de baignade fin juillet à la piscine d’Emerainville (Seine-et-Marne) car elle portait un « burkini », maillot de bain islamique, composé d’un voile, d’une tunique et d’un pantalon large. Cette habitante d’Emerainville, âgée d’une trentaine d’années, « est venue se baigner une première fois avec ce maillot bain islamique et la deuxième fois, le 27 juillet, elle a été interdite de baignade par les fonctionnaires de la piscine intercommunale qui lui ont rappelé le règlement en vigueur dans toutes les piscines, qui interdit la baignade habillée, c’est un rappel du règlement », a expliqué à Daniel Guillaume, vice-président du syndicat d’agglomération nouvelle (SAN) du Val-Maubuée, qui gère les piscines du secteur, confirmant une information du journal « Le Parisien ». Selon cet élu, « cette femme, ainsi qu’une autre femme, ont voulu déposer une plainte au commissariat de Noisiel début août mais la plainte a été refusée » et elles ont « déposé une main courante », a-t-il poursuivi. Au parquet de Meaux, « aucune plainte n’a été enregistrée », a-t-on affirmé de source judiciaire. « J’ai été alerté sur cette affaire par des habitants d’Emerainville, j’ai donc écrit au SAN du Val-Maubuée pour les avertir », a raconté le maire de la commune, Alain Kelyor (UMP), selon lequel « tout cela n’a rien à voir avec l’islam, car le règlement intérieur des piscines refuse que l’on se baigne tout habillé, pour des principes d’hygiène, comme c’est le cas pour les caleçons » et par ailleurs, « ce n’est pas un maillot de bain islamique, ce genre de maillot n’existe pas dans le coran », justifie-t-il.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

A Emerainville, Une femme interdite de piscine publique pour cause de maillot de bain islamique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X