Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Petite enfance

Les départements s’interrogent sur la politique menée en matière de petite enfance

Publié le 20/04/2010 • Par Virginie Fauvel • dans : Actu Emploi, France

L'Assemblée des départements de France (ADF) alerte, dans un communiqué du 20 avril 2010, sur les inquiétudes des associations et professionnels de la petite enfance vis-à-vis d'un certain nombre de dispositions prévues dans la proposition de loi relative à la création de maisons d'assistantes maternelles examinée par l'Assemblée nationale.

L’ADF assure que les départements de France sont bien sûr conscients des besoins de place d’accueil, mais cela ne peut se faire qu’en maintenant la qualité et la sécurité de l’accueil des jeunes enfants. C’est pourquoi l’ADF, devant les parlementaires, a renouvelé sa demande de maintien d’un cadre national de référence qui définisse un minimum de sécurité juridique, des critères harmonisés pour assurer un fonctionnement garantissant, au plan national, la qualité de l’accueil.

Formation des assistants maternels
S’agissant de la formation des assistants maternels, les départements s’inquiètent de la pertinence de ramener à 30 heures le nombre d’heures de formation préalables à l’accueil du 1er enfant. Cette mesure engendre des complications tant pour les parents (qui devront trouver dès les premières semaines de garde un « remplaçant » à leur assistant) que pour les conseils généraux (qui ont contractualisé avec des organismes de formation sur le long terme pour assumer cette responsabilité). Mais surtout, comment s’assurer qu’en 30 heures l’identification des besoins, la construction des relations à l’enfant,… soient parmi les notions acquises par celles qui vont faire de l’accueil d’un enfant leur métier, s’interrogent les départements.

L’ADF regrette, de ce point de vue, que les Etats généraux de l’enfance qui se terminent ces jours-ci n’aient pas été l’occasion d’aborder ces questions de fond pour notre société et l’équilibre des familles et notamment des femmes qui recherchent des solutions pour garder leurs enfants.

L‘ADF rappelle que les départements sont, avec les communes, les collectivités territoriales en première ligne dans le domaine de l’accueil de la petite enfance : agréments, suivi et accompagnement des assistants maternels tout au long de leur parcours professionnel.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les départements s’interrogent sur la politique menée en matière de petite enfance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X