Energie

Territoires à énergie positive : Ségolène Royal signe les premières conventions avec les collectivités

| Mis à jour le 28/08/2015
Par

Les premières subventions de 500 000 euros vont enfin arriver dans les caisses des collectivités qui ont reçu le label "territoire à énergie positive pour la croissance verte". Ce 3 juin 2015, Segolène Royal a reçu les dix premiers signataires, ouvrant le bal à un défilé qui devrait durer jusqu'à l'été.

Après le temps des annonces, vient celui, plus concret, du « sonnant et du trébuchant ». Autrement dit l’attribution d’une subvention. Ségolène Royal a donc tenu à inviter les dix premiers signataires d’une « convention d’appui financier » pour leur « territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) », en les réunissant à Paris dans l’Hôtel de Roquelaure. Cette signature  conditionne l’attribution d’une première subvention de 500.000 euros. Une somme certes limitée pour ceux qui ont à mener des opérations concrètes. Mais une somme qui permet tout de même de lancer des projets, avec le label TEPCV qui donne aux élus de la visibilité pour leurs actions.

Accélération

« Grâce à cette subvention, nous allons gagner un an sur notre projet d’achat et de viabilisation du foncier, en vue de créer une ceinture maraichère périurbaine qui permettra d’alimenter en circuit court nos cantines, et 4 ans sur la création d’une maison du vélo, qui viendra en complément de la création d’un service de location longue durée de vélos (V’LiM) », s’enthousiasme cette représentante de la communauté d’agglomération de Limoges Métropole.

Et la dizaine d’élus de présenter un rapide aperçu des mesures ainsi financées, et qui permettent de se rendre compte de la grande diversité des mesures financées. « Pour réduire la consommation d’énergie dans le bâtiment et l’espace public, nous allons financer le surcoût lié au label Bepos (bâtiment à énergie positive) des services de la communauté de communes », explique Patrick Sabin, vice-président de la CC de la Haute Lande. Signe que la transition énergétique doit aussi apporter sa pierre à la croissance verte, l’élu landais présente aussi une mesure intéressante visant à installer des panneaux solaires hybrides (générant de la chaleur et de l’électricité) produits localement et placés sur les bâtiments communaux, avec autoconsommation des énergies produites.

Des moyens financiers difficiles à débloquer

« Tous les territoires qui signeront des conventions d’appui financier viendront la signer au ministère », a expliqué Ségolène Royal, qui prévoit de multiplier, entre deux voyages de préparation de la COP21, les réception d’élus des TEPCV. Une manière de savourer cette petite victoire remportée sur Bercy. « J’ai eu du mal à mettre en place le fonds de financement de la transition énergétique, il a fallu faire de l’ingénierie financière », a-t-elle rappelé.

Après l’apport de subventions aux collectivités, celui de travaux à venir pour les entreprises, Ségolène Royal veut aussi un petit quelque chose pour associer le grand public, « afin que les gens se disent : »c’est nous aussi qui allons faire la transition énergétique ». Et la ministre, qui ne laisse rien au hasard en termes de communication, d’évoquer son projet de distribuer 5 LED en échange de vieilles ampoules, et la distribution de « sacs à énergie positive », avec d’un côté du sac l’affichage du logo territoires à énergie positive, et de l’autre celui de votre collectivité ! »

 

Les 9premiers signataires de la convention d’appui financier

  • Communauté de communes de Haute-Lande (Aquitaine)
  • Communauté d’agglomération d’Evry Centre Essonne (Ile-de-France)
  • Communauté d’agglomération Limoges Métropole (Limousin)
  • Communauté d’agglomération du Grand Guéret (Limousin)
  • Parc naturel régional du Périgord Limousin (Limousin)
  • Communauté de communes du canton de Fruges (Nord-Pas-de-Calais)
  • Communauté de communes du canton de Fauquembergues (Nord-Pas-de-Calais)
  • Communauté de communes du Pays des Herbiers (Pays de la Loire)
  • Communauté de communes du Mont des Avaloirs (Pays de la Loire)
  • Communauté de communes de l’Ouest Rhodanien (Rhône-Alpes)

Ce même jour, la Ville de Bourbon-Lancy ( Bourgogne) a été la première à signer le premier « contrat local de transition énergétique » qui lui permet de bénéficier d’un accompagnement par les services de l’Etat pour développer son projet de géothermie. Tandis que le Parc naturel régional du Périgord Limousin (Limousin) a signé une convention cadre qui présente la démarche du territoire et en précise la mise en œuvre.

Avant la signature de ces dix collectivités au ministère de l’Ecologie, signalons que le Grand Angoulême avait signé la toute première convention d’appui financier en région. D’autres collectivités (notamment en Alsace) avait également signé des conventions cadre avant ce 3 juin, mais pas de conventions d’appui financier.

Sur le même sujet
  • Nos journées d'étude

2020 : cap sur le bâtiment à énergie positive !
8 octobre 2015 à Paris, 19e

Références

Téléchargez l'instruction pour la mise en place d'une convention "territoires à énergie positive pour la croissance verte"

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP