Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Stratégie immobilière

Grenoble pilote son patrimoine immobilier en bon père de famille

Publié le 04/06/2015 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Régions

Fotolia_75656482_XS
Sabine Klein - Fotolia
Singulier, le patrimoine immobilier de Grenoble (Isère, 158 300 habitants) l'est à plusieurs titres. Fruit d'un long héritage politique, il fait désormais l'objet d'une véritable politique de valorisation et d'optimisation.

A la tête de 17 % du parc immobilier de son territoire, la commune de Grenoble figure parmi les plus richement dotées des grandes communes françaises. Son patrimoine est en cours d’évaluation en interne. Une présence marquée sur le foncier que le précédent maire (PS) Michel Destot(1), fait remonter au socialiste Paul Mistral – premier magistrat de la ville de 1919 à 1932 – et à sa politique d’extension immobilière, à travers notamment la création des premières cités ouvrières.

Sans aller aussi loin, le maire (PS) Hubert Dudedout (1965-1983) a mené une politique d’acquisition d’envergure, principalement en centre-ville, pour accompagner l’explosion démographique qui a suivi les Jeux olympiques de 1968. « A la fin de son mandat, la ville était propriétaire de quelque 1 500 logements et du centre commercial Grand’Place. De ce dernier, elle retirait des revenus importants, affectés à sa politique d’acquisition, menée via une régie ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grenoble pilote son patrimoine immobilier en bon père de famille

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X