Eco-mobilité

Transport collectif : le gaz naturel fait valoir ses atouts

| Mis à jour le 19/10/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

Calvin Teo - CC BY-SA 3

Le projet de loi de transition énergétique devrait signer l’arrêt de mort des motorisations diesel dans les flottes publiques. Les bus au gaz naturel véhicule (GNV) s’affichent comme une alternative de plus en plus crédible, dopée par l’émergence des unités de méthanisation. Une récente étude a toutefois instillé le doute sur leur sécurité.

cet article fait partie du dossier

Bus propres : en avant toute !

Le vote en seconde lecture du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, mardi 26 mai 2015, consacre l’essor des carburants alternatifs dans le transport public. A l’Assemblée nationale, les députés ont entériné le fait que les collectivités renouvelant tout ou partie d’un parc de plus de vingt autobus ou autocars devraient acheter au moins 50 % véhicules « à faibles émissions » à partir du 1er janvier 2020 (2018 pour la RATP). En 2025, les modèles qui ne répondent pas à ces critères – lesquels doivent être précisés prochainement par décret – seront tout bonnement bannis de la commande publique. Très concrètement, cette loi scelle la mort du diesel au profit des moteurs électriques, hybrides ou fonctionnant au GNV (gaz naturel véhicule).

300 des bus qui arpentent les rues nantaises ont déjà adopté cette motorisation. Le premier a été mis en service en 1997. A l’époque, on parle assez peu de réchauffement climatique et de particules fines. « La collectivité souhaitait limiter la pollution locale visible et sensible », explique Philippe Bègue, responsable du département matériel roulant à la Semitan. Chez les promoteurs de bus au GNV et chez GDF, le petit jeu consiste à placer un mouchoir blanc à la sortie du pot d’échappement des véhicules diesel pour mettre en évidence qu’ils rejettent une quantité importante de fumée noire salissante et odorante ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les collectivités engagent un bras de fer avec Enedis

    Près de 500 contrats de concession électrique vont arriver à échéance dans les années à venir. L'occasion pour les collectivités menant une politique énergétique ambitieuse de reprendre la main sur la gestion de leur réseau de distribution. ...

  • Patrimoine : mettre en œuvre le BIM

    Le BIM, ou modélisation des données du bâtiment, se développe, son intérêt se vulgarise mais comment y accéder ? Passer du simple dessin 2D à une gestion globale de projet nécessite un investissement important en temps et une réorganisation des services ...

  • La dématérialisation des marchés publics, comment ça marche ?

    Sous l’impulsion du droit européen, la France a progressivement mis en œuvre un calendrier de la dématérialisation des marchés publics par l’ordonnance du 23 juillet 2015 et le décret du 25 mars 2016. L’objectif étant, à terme, la dématérialisation ...

  • La Nouvelle Aquitaine chiffre le rôle de la biodiversité sur son économie

    Le comité scientifique Ecobiose a rendu ses premières conclusions sur l’agriculture régionale. Financé par la Nouvelle Aquitaine pour convaincre de l’intérêt de la biodiversité, ses suggestions vont jusqu’à la gouvernance et l’action publique. Sa ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X