Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fédération nationale des centres de gestion

Jacques-Alain Benisti quitte la présidence de la FNDCG

Publié le 13/04/2010 • Par Martine Doriac • dans : A la une, France

Bureau chaise vide
Getty Images
Jacques Alain-Bénisti, député-maire de Villiers-sur-Marne et président du Centre interdépartemental de gestion de la Petite couronne a annoncé le 13 avril 2010 sa démission de la présidence de la fédération nationale des centres de gestion (FNCDG) le 13 avril 2010.

Ce n’est pas une démission ! assure Jacques Alain-Bénisti, député-maire (UMP) de Villiers-sur-Marne et président du Centre interdépartemental de gestion de la Petite couronne (92, 93, 94). Je suis chargé d’une mission nationale sur le service public qui va me conduire, à partir de fin avril, dans tous les territoires de l‘Hexagone. Je me retire donc de la présidence des centres de gestion explique-t-il.

La mission lui a été confiée en mars par le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand. Il s’agit de faire un état des lieux du service public en France. Dans ce tour de France, Jacques-Alain Bénisti s’intéressera à La Poste, aux transports, aux missions des préfectures et des collectivités, mais aussi aux services hospitaliers pour voir s’ils fonctionnent bien a-t-il précisé, indiquant qu’il travaillerait avec les services de l’Etat dans chaque département. Un rapport devrait être remis fin octobre, avant un projet de loi qui pourrait porter sur une nouvelle organisation des services publics des trois fonctions publiques.

Michel Hiriart, candidat à la présidence

Son remplaçant à la tête de la FNCDG sera élu le 16 avril 2010 au matin par le conseil d’administration, où seuls pourront voter les représentants des centres de gestion qui ont réglé leur cotisation à la FNCDG.

Mardi 13 avril, un candidat s’était déclaré : il s’agit de Michel Hiriart, maire de Biriatou, président de l’Association des maires des Pyrénées-Atlantiques, de la Communauté de communes Sud Pays Basque et du centre de gestion des Pyrénées-Atlantiques (Pyrénées-Atlantiques).

Jacques-Alain Bénisti conserverait une vice-présidence où il serait chargé, pour la FNCDG, des relations avec les pouvoirs publics. Il compte poursuivre son mandat à la tête du CIG Petite Couronne, mandat qui ne serait pas incompatible avec sa nouvelle mission.

5 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Jacques-Alain Benisti quitte la présidence de la FNDCG

Votre e-mail ne sera pas publié

FRED

13/04/2010 05h48

Sachant que ce député était signataire du projet suivant , on ne peut avoir que des inquiétudes sur le rapport qui sera remis ! Président de la fédération des CDG et contre le statut, il faut le faire !
Intitulé« proposition de loi instituant la liberté de recrutement par les collectivités territoriales », ce projet, jusqu’alors passé inaperçu, propose pour tous les nouveaux recrutés à partir du 1er janvier 2010 « de transformer la règle actuelle en matière de recrutement des personnels en exception. Le statut de la Fonction publique territoriale actuellement en vigueur sera maintenu pour les fonctions « régaliennes » que remplissent les collectivités, l’état civil ou la police par exemple ». Pour les autres, le contrat de travail de droit privé !

baloo

13/04/2010 08h46

Et alors ? On ne peut pas tenir un crayon ou taper sur un PC sans statut spécifique ? Qu’est ce que ce « statut » apporte aux administrés, si ce n’est autoriser l’arrogance dans la façon les servir ?

daniel

14/04/2010 08h24

Cet élu démissionne parce que son parti politique lui confie une mission !!! Cet élu dans le cadre de cette mission (au nom de l’UMP) va travaillé avec les services de l’Etat !!!
Dans quelle république sommes-nous ?

Stéphane

14/04/2010 01h34

Tout d’abord, il n’est pas juste que ce soit un élu UMP.
De plus, il veut nous faire croire qu’il ne cumule pas les mandats alors qu’il garde des fonctions importantes dans la FNCDG.
Arrêtons de prendre les français pour des idiots !

Agnès

14/05/2010 07h35

Difficile de comprendre ce qui se passe réellement à la Fédération Nationale des Centres de Gestion
Pourquoi M. Benisti a-t-il démissionné ?
Qui peut croire son explication de mission
Connaissant le personnage, il est peu probable qu’il abandonne un tel poste pour cette raison.
Merci à M Doriac de nous informer plus clairement

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X