Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

Associée à Gien, Arrabloy veut recouvrer sa liberté

Publié le 07/04/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Une procédure officielle de défusion vient d’être lancée avec une réunion publique et une pétition.

Monique Bosset, maire-déléguée (Modem) d’Arrabloy a lancé officiellement fin mars la procédure de divorce avec Gien. Cette commune de 486 habitants située à l’Est du Loiret est associée depuis 1973 à Gien (16.000 habitants). À l’époque, la petite commune vaste en superficie ne pouvait supporter le coût de l’aduction d’eau et avait donc opté pour l’association.

Depuis, la commune associée a accueilli une grande entreprise et même l’unité d’incinération de tout l’Est du Loiret. Mais Arrabloy s’estime aujourd’hui délaissée et traitée comme un simple quartier. Monique Bosset demandait depuis longtemps au maire de Gien, Jean-Pierre Hurtiger (UMP) à siéger à la communauté de communes du Giennois. Le maire a toujours refusé et vient même de désigner une opposante communiste pour représenter Gien au sein de cette CC. «Bafouée», la maire-déléguée d’Arrabloy a donc décidé de demander le divorce. «La difficulté repose sur la différence de taille de nos deux communes» explique-t-elle. Arrabloy est ainsi relégué au rang de hameau «alors que nous essayons de faire vivre un village».

S’appuyant sur la loi Marcellin du 6 juillet 1971, Monique Bosset a engagé la procédure qui doit obligatoirement débuter par une réunion publique et une pétition signée par au moins un tiers des habitants inscrits sur les listes électorales. La défusion prononcée par le préfet n’intervient souvent que plusieurs années après la demande. C’est pourquoi, dans le cadre de la réforme territoriale, Jean-Pierre Sueur, sénateur PS a fait adopter par le Sénat le 3 février dernier un amendement qui accélère la procédure de défusion. Plus rapide celle-ci ne pourrait cependant intervenir que dans le cadre de l’intercommunalité.

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Associée à Gien, Arrabloy veut recouvrer sa liberté

Votre e-mail ne sera pas publié

muller marie-françoise

20/04/2011 12h49

je suis maire délégué de Chateaurenaud commune associée de Louhans.
Notre commune dépasse en nombre d’habitants louhans + 3500 h pour Châteaurenaud et 3200 pour la commune centre. nous avons une réserve foncière importante (1800 ha contre environ 400 pour Louhans) mais le maire délégué est exclu des décisions concernant sa commune, n’a aucune autonomie en ce qui concerne des décisions basiques et le maire de la commune centre fonctionne comme si la fusion simple existait vraiment. Ce n’est plus vivable pour toutes les communes associées qui vivent à peu près la même situation ; et oui est fait pour empêcher le retour à l’autonomie.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X