Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

Nanterre débat sur son adhésion à la communauté d’agglomération du Mont-Valérien

Publié le 07/04/2010 • Par Marion Kindermans • dans : Régions

La ville, dirigée par le communiste, Patrick Jarry, président de l’EPASA, voudrait ainsi peser davantage face au Grand Paris et aux projets de La Défense.

La consultation des Nanterriens sur l’adhésion à la communauté d’agglomération du Mont-Valérien a commencé. Cette phase de débat avec la population durera trois mois, jusqu’au 29 juin, date à laquelle le conseil municipal de Nanterre se réunira pour voter l’ultime décision.

Ce sera l’occasion pour « la rouge » Nanterre de rallier ses voisines UMP Rueil-Malmaison et Suresnes. Les deux villes se sont regroupées au sein de la Communauté d’Agglomération du Mont-Valérien, le 1er janvier 2009. L’ensemble pèse 123 000 habitants sur 1 834 ha.
Elles n’ont jamais caché leur volonté de tendre la main au communes avoisinantes, Courbevoie, Puteaux, La Garennes-Colombes, éventuellement la communauté d’agglomération Cœur de Seine (Saint-Cloud, Garches, Vaucresson), et surtout Nanterre.

Les points communs entre les trois communes sont nombreux : la situation géographique, qui les voit se partager le Mont-Valérien, et les mêmes problématiques d’emplois et de logements avec des bassins d’emplois tournés vers le pôle d’affaires de la Défense.
Pour le maire de Nanterre, Patrick Jarry, à la tête de l’Etablissement public d’aménagement Seine-Arche (EPASA), farouche opposant aux projets d’extension de la Défense, qui seront portés normalement avant cet été par une structure commune EPASA-EPAD, c’est surtout l’occasion de peser davantage dans le débat. Le maire communiste avait proposé cette adhésion lors du conseil municipal du 16 février.
Si la ville le décide, l’opération pourrait être effective au plus tard le 1er janvier 2011. Le nouvel ensemble pèserait 213 000 habitants sur un territoire où le Grand Paris mène de grandes ambitions. Et où le quartier d’affaires de La Défense est appelé à s’étendre dans les années à venir.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Nanterre débat sur son adhésion à la communauté d’agglomération du Mont-Valérien

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X