Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Interview

« L’absence est presque toujours une coproduction »

Publié le 05/05/2015 • Par Laurence Denès • dans : A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

denis-monneuse-une
P. Marais
Sociologue, chercheur associé à l’institut d’administration des entreprises de Paris, Denis Monneuse a publié, en 2009, « L’absentéisme au travail : de l’analyse à l’action ! » (Afnor éditions), ouvrage réédité en 2015.

Six ans se sont écoulés depuis la première édition de votre ouvrage. Quel regard portez-vous sur ces années ?

Certes, « l’affaire France Télécom » a imposé le concept de santé et de bien-être au travail, le taux d’absentéisme passant dans la foulée du statut de dysfonctionnement à celui d’indicateur. Mais bien des organisations peinent encore à calculer et à interpréter correctement ce taux. Du coup, le temps passe et l’absentéisme reste, voire progresse, tandis que les solutions mises en œuvre demeurent principalement orientées sur l’aspect curatif.

La France semble une bien mauvaise élève… Sommes-nous vraiment plus souvent malades ou plus resquilleurs ?

La plupart des études placent en effet la France dans le peloton de tête de l’absentéisme, même entre filiales d’un même groupe. Nous faisons d’ailleurs montre d’un absentéisme élevé dès l’école et ce, jusqu’au sommet de l’Etat, si l’on en juge par le comportement des députés et des sénateurs. Et pourtant, la France est aussi championne des congés, ce qui contrarie toute tentative de corrélation entre les deux « pauses ». En revanche, les Français accordent une très grande importance au travail ainsi qu’à sa dimension d’épanouissement. Loin d’être l’expression d’une paresse nationale, le taux d’absentéisme élevé pourrait donc bien être, au contraire, le prix à payer lorsque nos exigences sont déçues. Un prix que nous payons dans notre chair car, finalement, seuls 6 % à 15 % des arrêts sont le fait d’abuseurs.

D’où l’importance des conditions de travail et leur impact sur les absences ?

Les conditions de travail ont évidemment leur importance, mais comptent plus encore le sens donné à celui-ci, la valeur collective accordée à l’investissement professionnel de chacun. Au final, les conditions peuvent être rudes si la fierté est au rendez-vous. Dans le cas contraire en revanche, même les accidents de trajet pourront s’en ressentir… Ce qui prouve, là encore, que l’absence est presque toujours coproduite par les organisations et il est grand temps qu’elles s’en rendent compte !

Alors que l’absentéisme touche autant les entreprises privées que les structures publiques, pourquoi une telle difficulté à « en venir à bout » ensemble ?

L’absentéisme est un sujet délicat pour tous, le salarié qui craint d’être suspecté, le manager qui ne veut pas être tenu pour responsable, les professionnels de santé qui assurent ne pas être écoutés et les responsables RH qui rejettent la faute sur les uns et les autres ! En réalité, et au-delà des positions militantes de chacun, il y a surtout une grande méconnaissance de la question, d’autant plus préjudiciable qu’elle risque d’entraîner vers de mauvaises pistes de résolution. Le contrôle, par exemple, peut conforter l’absentéisme en renforçant la défiance à l’égard de la direction… Mieux vaut parfois laisser un salarié s’absenter deux ou trois jours et revenir fringant que le contraindre à un présentéisme mou ! L’important, c’est la motivation au réveil et c’est ce sur quoi l’organisation doit se concentrer.

Cet article fait partie du Dossier

L'absentéisme des agents publics : un symptôme, des remèdes

Sommaire du dossier

  1. Idées vraies, idées fausses sur l’absentéisme dans les collectivités locales
  2. Absentéisme pour raisons médicales : quelles idées évacuer, quelles solutions mettre en place ?
  3. Absentéisme : les fonctionnaires territoriaux ne sont pas des fainéants
  4. L’absentéisme dans la fonction publique territoriale progresse de 26% en 8 ans
  5. Absentéisme dans la fonction publique : des chiffres et des êtres
  6. « L’absence est presque toujours une coproduction »
  7. Absentéisme : 3 fois plus d’arrêts dans les grandes collectivités que dans les petites
  8. Hausse de l’absentéisme: un symptôme, pas une fatalité
  9. Le coût élastique de l’absentéisme dans la fonction publique territoriale
  10. Fonction publique territoriale : le jour de carence a réduit l’absentéisme de courte durée
  11. Le lien entre absentéisme et jour de carence est-il établi ?
  12. Combattre l’absentéisme et ses conséquences
  13. Des leviers pour prévenir l’absentéisme
  14. Horaires atypiques : une pénibilité méconnue
  15. Vers une généralisation du contrôle par l’assurance maladie des arrêts de travail en 2016
  16. Prévenir le mal-être au travail : le rôle central des DRH
  17. Psychologues du travail : une présence à asseoir
  18. Roussillon : des agents d’entretien plus professionnels et moins souvent absents
  19. Clermond-Ferrand : un groupe de travail pluridisciplinaire sur les risques psychosociaux
  20. Identifier le stress de ses collaborateurs
  21. « La proximité donne du sens et de la reconnaissance » – Entretien avec Michèle Cros, médecin de prévention
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« L’absence est presque toujours une coproduction »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X