Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Le conseil général du Gard accepte 20 créations de postes dans le secteur social

Publié le 06/04/2010 • Par Jean Lelong • dans : Régions

Au terme d’un mouvement social de trois semaines, un accord est intervenu le 1er avril entre le président du conseil général du Gard et une intersyndicale CGT-CFDT-Sud pour créer 20 postes supplémentaires et modifier les règles de remplacement dans les services sociaux du département.

Un mouvement engagé le 8 mars par les agents des services sociaux du conseil général du Gard, ponctué par plusieurs arrêts de travail, a débouché, le 1er avril, sur un accord entre le président de l’assemblée départementale, Damien Alary (PS), et les représentants d’une intersyndicale CGT-CFDT-Sud.

Le mouvement visait à obtenir des moyens supplémentaires pour faire face à l’augmentation des besoins générée par la crise sociale, notamment dans le domaine de l’enfance.
Il avait aussi pour origine le cumul des absences non remplacées dans certains établissements ou antennes, affectant des équipes souvent restreintes.

L’accord conclu le 1er avril modifie les règles de remplacement en fonction de trois critères :

  1. durée de l’absence,
  2. taille de l’équipe,
  3. concomitance des absences.

Des remplacements seront organisés pour tout congé maladie supérieur à quinze jours. Le département s’engage également à anticiper sur les départs en retraite qui, par l’effet cumulé des congés à solder et des délais de recrutement, entraînent des vacances de postes pouvant dépasser six mois.

Les syndicats réclamaient 36 créations de postes. L’accord en prévoit 20, dont 4 postes de titulaires mobiles. Par ailleurs, 17 agents contractuels ont été recrutés pour pallier des absences et 8 autres, au moins, le seront prochainement.

Sans les contraintes budgétaires fortes qui sont les nôtres, nous aurions proposé des créations de poste au budget primitif 2010, souligne Didier Bacqueville, directeur général des services, qui ne conteste pas la réalité du besoin : La crise économique a pour double effet de diminuer nos recettes et d’accroître la précarité, et donc le nombre de personnes à prendre en charge.

Le budget voté en décembre par le conseil général prévoit en effet la suppression de 30 postes (sur un effectif de 3 200 agents) par non remplacement de certains départs en retraite. Cette réduction des effectifs avait toutefois épargné les services sociaux (900 agents).

Les responsables syndicaux s’estiment satisfaits des mesures proposées, même s’ils regrettent de ne pas avoir été entendus plus tôt. Il aura fallu une grève pour être reçus par l’administration, observe Mikael Brusson, secrétaire du syndicat Sud. Nous veillerons maintenant à ce que les engagements pris trouvent une traduction concrète, notamment lors du vote de la décision modificative.

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le conseil général du Gard accepte 20 créations de postes dans le secteur social

Votre e-mail ne sera pas publié

dos santos célia

23/10/2010 09h43

j ‘ai 20 ans d’expérience dans le secteur social dans la région du 93
J’ai occupé plusieurs postes au sein des centres sociaux et culturelles de la région
Dans l’éventualité qu’il y ait un poste de référent famille ou de porteur de projet au sein des quartiers je vous correspond.
lDes missions qui donne lieu a des actions social et culturelles en relation a l’éducation populaires.
je reste disponible pour un entretien afin de vous résumé mon parcours professionnel.
cordialement

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X