ASSAINISSEMENT

Séparer les micropolluants 
à la source, une « petite révolution de l’assainissement » testée en conditions réelles

| Mis à jour le 05/05/2015
Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

antiksu - Fotolia.com

Lauréat de l’appel à projets « micropolluants » en 2014, la commune de Portet-sur-Garonne (31) pilote le projet de séparation des micropolluants à la source. L’ambition est de réaliser un démonstrateur en taille réelle 
sur la station d’épuration.

Le projet SMS (séparation des micropolluants à la source) a pour but de tester deux filières de traitement distinctes : l’une pour l’urine, l’autre pour les eaux noires et grises. Pour cela, la plateforme mise en place actuellement à la station d’épuration de Portet-sur-Garonne (Haute-­Garonne) va expérimenter notamment deux toilettes expérimentales. Leur conception (petits trous pour l’urine à l’avant) permet de collecter l’urine d’un côté et les fèces de l’autre. « L’urine concentre 65 % des micropolluants, ainsi que l’azote et le phosphore. Mais en volume, cela représente seulement 500 l/hab./an, soit moins de 1 % des eaux usées », développe Étienne Paul, enseignant chercheur à l’Insa(1) de ­Toulouse.

L’une des filières traitera uniquement l’urine par cristallisation des composés phosphatés et ozonation pour les micropolluants. L’autre unité traitera les eaux noires et grises. « Nous allons tester l’utilisation de bioréacteurs à membrane, d’une part, et une digestion anaérobie avancée sur les boues, d’autre part », explique le chercheur.

 

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références

FICHE TECHNIQUE

  • Porteur du projet :  ville de 
Portet-sur-Garonne.
  • Durée : 4 ans (2015-2019).
  • Budget : 1,95 million d’euros.
  • Financement : Agence de l’eau Adour-Garonne (65 %), Onema, Portet et partenaires.
  • Partenaires : Insa – LISBP, LGC (laboratoire de génie chimique de Toulouse), Ecolab, Polynem, Ozoval, JP Coste, Adict.
  • Contact : Étienne Paul, enseignant 
chercheur, Insa : etienne.paul@insa-toulouse.fr
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X