Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique de cohésion

Bruxelles rend son rapport stratégique sur l’utilisation des fonds régionaux

Publié le 02/04/2010 • Par Euractiv.fr • dans : Europe • Source : EuroActiv.fr

La Commission examine la mise en œuvre des fonds de la période 2007-2013. La France est à la traîne.

Le commissaire en charge de la Politique régionale, Johannes Hahn, a rendu public, mercredi 31 mars, le premier rapport stratégique de l’année 2010 sur la politique de cohésion. Ce document, élaboré à partir des 27 rapports stratégiques nationaux, fait le point sur la progression de la mise en œuvre des programmes opérationnels des régions européennes de la période 2007-2013.

Le rapport français, publié à la mi-février, faisait état d’un premier bilan mitigé et pointait un certain nombre de retards, qui s’expliquent notamment par la crise économique. Avec une part de 26% des fonds attribués à des projets, soit 3,5 milliards d’euros sur les 13,5 milliards programmés, la France se classe en dessous de la moyenne européenne.

Les 27 ont mis en œuvre 26% des projets. Mais entre la Belgique, qui dépasse les 61% et les 11,9% de la Grèce, le mauvais élève de la classe, le spectre est large. Entre les deux, l’Allemagne a attribué 4,9 milliards d’euros, soit 19% du total de la période. Berlin se classe juste après la Pologne, plus gros bénéficiaire de cette politique européenne, avec plus de 65 milliards, qui a alloué 12,6 milliards d’euros à divers projets.

Ces disparités peuvent s’expliquer par la date de publication des rapports nationaux, a souligné Johannes Hahn au cours d’une conférence de presse à Bruxelles. Le commissaire européen a indiqué que certains Etats avaient arrêté leurs comptes à des dates différentes: le 30 juin 2009, le 30 novembre ou le 31 décembre 2009.

Concernant l’objectif Compétitivité et Emploi, dont bénéficient toutes les régions métropolitaines, la France a alloué plus facilement des fonds aux projets répondant aux objectifs de la stratégie de Lisbonne (31,59%) qu’aux autres (20,83%).
Dans le reste de l’Europe, cette tendance s’observe dans environ la moitié des Etats concernés par cet objectif européen : le Danemark, l’Espagne, la Grèce ou le Royaume-Uni connaissent le même phénomène. En revanche, d’autres pays, comme l’Allemagne, la Belgique, ou l’Italie distribuent plus facilement des fonds européens aux projets qui ne rentrent pas dans le cadre de la stratégie de Lisbonne.

Une politique d’investissement
Les zones qui dépendent de l’objectif «convergence» connaissent les mêmes différences. Pour la France, l’écart est cependant moins réduit, puisque les régions françaises qui dépendent de ce second objectif (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion) ont attribué 16% des fonds destinés à des projets qui répondent à la stratégie de Lisbonne, contre 15% pour les autres.

La Commission européenne détaille, dans de très nombreux tableaux, les classements Etats par Etats, et thèmes par thèmes. Parmi eux, on peut notamment distinguer les projets concernant l’énergie. Avec 25% des fonds attribués dans ce domaine, la France est bien au-dessus de la moyenne européenne (13%). L’Allemagne se situe autour de 23%, mais le Royaume-Uni plafonne à 5%.
Autre exemple : dans le secteur du haut débit, la France se situe également au-dessus de la moyenne, avec 36,3% des fonds attribués. Le Royaume-Uni se classe loin devant, avec 80%, alors que la Belgique, qui doit distribuer 15,2 millions d’euros à ce type de projet, n’a toujours pas ouvert cette enveloppe.
Dernier exemple, enfin, dans le domaine de l’environnement, où la France est légèrement à la traîne, comparée à ses partenaires européens, avec 19,5% des fonds attribués à des projets environnementaux. Dans ce secteur, c’est l’Irlande qui tient la corde, puisqu’elle a attribué 105% des fonds qui étaient prévus pour la ligne «environnement». Le Luxembourg est lanterne rouge: le pays n’a pas encore commencé à répartir les 3,7 millions d’euros destinés aux projets environnementaux dans son pays. Entre les deux, l’Allemagne a distribué 238 millions, sur les 1,5 milliard dont elle dispose, soit un peu plus de 15%.

La politique de cohésion n’est pas une politique de charité, mais d’investissement, Johannes Hahn

Le commissaire autrichien a profité de la présentation du rapport pour souligner que la politique de cohésion n’est pas une politique de charité, mais d’investissement. Un message à l’attention des Etats contributeurs nets de cette politique européenne.
Pour Johannes Hahn, ces Etats «doivent comprendre» que les régions qui profitent des fonds européens leur permettront d’écouler leurs produits sur de nouveaux marchés. «Nous avons tous à gagner à avoir des régions plus riches», a-t-il insisté. Les Etats membres doivent discuter de l’avenir de la politique de cohésion. Le 29 avril, le ministre de l’Aménagement du territoire Michel Mercier se rendra à Bruxelles pour évoquer ce sujet. Il rencontrera Johannes Hahn et la présidente de la commission Développement régional au Parlement européen, Danüta Hubner.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bruxelles rend son rapport stratégique sur l’utilisation des fonds régionaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X